• Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie

    Lecture rapide : Fluence et compagnie

    Je rencontre souvent des élèves qui n'ont pas une lecture assez rapide, assez fluide, pour accéder à la compréhension. Je mets alors en place des groupes de Fluence. (Ça n’empêche pas un travail en parallèle sur la compréhension pure et dure avec les outils de Goigoux par exemple.)

    LA FLUENCE C'EST QUOI ?

    La fluence de lecture c'est la capacité à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec une intonation adaptée. C’est une compétence cruciale qui permet de lire sans effort, favorisant ainsi l’accès à la compréhension.

    Elle se mesure en mots correctement lus à la minute (MCLM)

    ON LA MESURE COMMENT ?

    Pour l'évaluer, on peut utiliser l'ELFE (Evalution de la lecture en fluence) des laboratoires Cognisciences. On retrouve aussi ce test dans les outils de Fluence de La Cigale (voir plus bas). 

    Il est étalonné du CE1 au CM2. Ça permet de situer l'élève par rapport aux autres élèves du même niveau scolaire. 

    Les études réalisées montrent que les 30% d’élèves les plus faibles (donc en dessous du 30ème percentile) n’ont pas une fluence de lecture suffisante pour accéder à une bonne compréhension du texte lu. Les 15% d’élèves les plus faibles (donc en dessous du 15ème percentile) sont en difficultéLes 5% les plus faibles (donc en dessous du 5ème percentile) sont en grande difficulté. La plupart des élèves avec lesquels je travaille sont dans cette tranche là. Le but est d'approcher le 30ème percentile pour pouvoir accéder à la compréhension.

    Lorsque la lecture devient suffisamment fluente (à partir de 80 mots par minute), on peut commencer à demander à l’élève de tenir compte des points et des virgules et d’essayer de mettre l’intonation.

    En général, j'évalue les élèves avant de commencer mes prises en charge, ça me permet de cibler les élèves avec lesquels je vais réellement travailler (Score "trop haut" : l'enseignant peut s'en charger. Mais au contraire, si la lecture est vraiment trop laborieuse, un travail sur les sons par exemple est peut-être plus approprié)

    Je fais une seconde évaluation en fin de prise en charge (L'ELFE contient 2 textes, ça tombe bien, on évite l'effet re-test) Très valorisant pour les élèves de voir qu'on a progressé. Oui, oui, ça marche à coup sûr (Enfin presque... j'ai eu une seule fois une élève pour qui le score était le même avant et après... mais je sais pourquoi ;) )

    QUELS OUTILS ?

    La Cigale a publié des guides à 39.50€ l'un. On y trouve tout le processus : l'évaluation initiale, les graphiques et tableaux à compléter pour visualiser les progrès (Chaque texte est lu plusieurs fois par les élèves, on note le score de MCLM à chaque fois, on fait un joli graphique pour voir les progrès), le déroulé des séances... et plein de textes adapté à chaque niveau (CP/CE pour le vol.1, CE pour le vol.2 et CM pour le vol.3)

    Fluence de lecture  Fluence de lecture  Fluence de lecture

    Tout est très bien expliqué sur leur site (Cliquez sur les images ci-dessus). On y trouve même des vidéos de séances. Je ne développe pas plus ici.

     

    CONCRÈTEMENT CA SE PASSE COMMENT UNE SÉANCE DE FLUENCE ?

    Voilà comment je fais MOI. Mais chacun peu adapter à sa sauce :

    Je travaille avec des petits groupes de 2 à 3 élèves maximum... voire 4 en fonction du niveau, mais surtout pas plus. Au delà, ce n'est pas la peine, les séances sont trop longues, les élèves trop impatients de lire... et lisent trop peu au final.

    1) Amorçage du texte : rappel des épisodes précédents si lecture suivie, définition du vocabulaire utilisé, travail sur les champs lexicaux, diaporamas avec mots et/ou phrases et images… mais tout ça très très rapidement. Juste pour s'assurer que tout le monde est en mesure de comprendre un minimum ce qu'il va lire. (D'où l'importance de ne pas choisir des textes trop compliqués)

    2) Découverte individuelle et silencieuse ou lecture par le maître (En fonction du niveau des élèves)

    3) Première lecture individuelle à haute voix : Un élève lit, les autres suivent et notent les éventuelles erreurs ou hésitations au velleda sur leur texte glissé dans une pochette plastique. De mon côté, je note les erreurs de lecture sur une fiche propre à chaque élève, qui contient le texte. Dans l'outil Fluence de la Cigale elle ressemble à ça : 

    Lecture rapide : Fluence et compagnie

    Comme les élèves vont relire le même texte à plusieurs reprises, je change de couleur des stylos. Par exemple à la première lecture, je note les erreurs et rempli la première ligne du tableau au stylo bleu, à la deuxième lecture au stylo rouge, à la troisième au stylo rose etc. (Acheter une pochettes de stylos ou de feutres fins de toutes les couleurs !). Les élèves utilisent la même couleur pour colorier la bande de l'histogramme correspondant à cette lecture. Je n'ai pas d'exemple rempli sous la main (ça serait plus clair). J'en ajouterai une plus tard.  

     

    4) Évaluation de la première lecture :

    A l'aide d'un tableau récapitulatif propre à chaque élève :

    Lecture rapide : Fluence et compagnie

    Télécharger « Fluence - tableaux score.pdf »


    o On note le temps de lecture
    o On note le nombre d’erreurs : discussion sur les mots lus difficilement pour identifier la difficulté et rechercher des stratégies pour la surmonter. Explicitation du regroupement syntaxique de certains mots ou expressions, auquel certains élèves
    ne procèdent pas spontanément. 
    o On se fixe des objectifs pour la prochaine lecture : la prochaine fois je ferai attention à... je n'oublierai pas de...
    o On colorie l'histogramme : en général je trace la barre supérieure, les élèves s'occupent de colorier la bande. Pour certains, je dessine tout le contour.

    Lecture rapide : Fluence et compagnie

    Télécharger « Fluence - histogramme.pdf »

    5) Ecoute de la lecture des autres, aide à l’analyse de leurs difficultés.

    6) Seconde lecture Même déroulement que pour la première si ce n'est qu'avant de commencer la lecture, on regarde les erreurs principalement commises auparavant pour tenter de les éviter.

    7) Évaluation de la seconde lecture Même déroulement que pour la première. Puis : Observation des scores pour prendre conscience de ses progrès. Quand on passe à un autre texte, expliquer aux élèves que certains textes sont plus difficiles que d’autres et que la fluence peut ne pas progresser entre 2 textes, voire même diminuer pour les textes difficiles. C'est normal. L'important est de progresser d'une lecture à l'autre pour un même texte. (Faire mieux que soi-même la dernière fois, et pas mieux que les autres) Et surtout, le but final est de progresser dans les percentiles entre la 1ère et la dernière évaluation ELFE.

     

    (Vous pouvez aussi aller voir mon article au sujet de l'importance de permettre aux élèves de mesurer leurs progrès)

    8) Possibilité de prévoir une troisième lecture si besoin, ou de poursuivre le travail à la maison et de faire la troisième lecture à la séance suivante)

    Les résultats de toutes les lectures de tous les textes sont tracés sur le même histogramme (on rallonge si besoin)

    Dans l'idéal, ce travail doit être mené quasi quotidiennement. Je m'arrange en général avec l'enseignant de la classe pour que des séances de fluence soient également prévues en APC durant la période pendant laquelle je travaille avec un groupe de fluence. On peut aussi associer les parents pour que les élèves poursuivent à la maison. Mais dans ce cas, je discute avec l'enseignant de la classe pour alléger les devoirs si besoin.

    QUELS TEXTES ?

    - Soit les textes de La Cigale : bien étudiés pour aborder les difficultés les plus fréquentes, et la progression est bien faite.

    - Ou : les textes de la classe (Textes d'un manuel ou textes divers utilisés en littérature, compréhension ou en découverte du monde) avant que ceux-ci ne soient utilisés en classe. Ça permet aux élèves de s'approprier le texte "techniquement parlant" avant d'avoir à l'analyser plus finement.

    Il faut tout de même que le texte ne présente pas trop de difficultés.

    Je prépare généralement les textes en deux versions :

    • Texte classique
    • Texte aménagé : Police adaptée (OpenDyslexic en général), gros caractères, lignes et caractères espacés. Mots en couleur : mots pré segmentés en rouge bleu et noir. Lettres muettes en gris. (J'utilise les logiciels LireCouleur ou Coupe-Mots)

    Le texte utilisé est choisi en fonction du niveau de chaque élève. A terme tous passent au texte classique (Sauf les élèves qui ont un diagnostic dys pour lesquels un aménagement est indispensable) mais avec la possibilité de se référer à un texte aménagé si besoin pour résoudre des difficultés particulières.

    D'AUTRES PISTES ?

    Pour travailler sur le déchiffrage de mots inconnus réguliers, on peut utiliser les listes infernales de la Circonscription de St Gilles Croix de Vie (Plutôt pour le cycle 3). On trouve d'autres listes (y compris pour le C2) sur le site DLPC.

    En parallèle je travaille la vitesse de balayage, l'empan de lecture, la prise de repères, l'anticipation, la recherche d'indices ... à partir de petits jeux de lecture, que je fais généralement sur les mêmes textes que ceux travaillés en fluence (donc textes de la classe, voir plus haut). 

    On les envisage comme des entraînements pour améliorer son score de fluence. Très motivant pour les élèves. On les fait soit entre la première et la deuxième lecture de chaque séance, soit en fin de séance, soit pendant des séances spécifiques. J'adapte en fonction des besoins des élèves.

    Je pique des idées dans les deux ouvrages ci-dessous (Pas chers du tout : 7,30€ l'un !) :

    140 jeux pour lire vite - Yak RIVAIS

    Fluence de lecture

    Destiné à favoriser la maîtrise et le goût de la lecture, ce " Petit cahier " propose 140 jeux rapides et attrayants aux enfants pour les aider à passer de la lecture de base à la lecture courante. La pratique régulière de ces jeux leur permettra de devenir de vrais lecteurs. Des objectifs clairs guident le choix des jeux : soutenir l'attention, anticiper, identifier le contexte, éviter les retours en arrière de contrôle de l'œil, favoriser la compréhension, renforcer la confiance en soi du jeune lecteur. Très simples à mettre en oeuvre, ces 140 jeux, longuement testés en classe, sont efficaces et amusants. Une façon ludique de s'entraîner à la lecture.

     

    Et dans la même collection :

    Des jeux pour mieux lire - Roger ROUGIER

    Fluence de lecture

    Ce petit cahier, tout en couleur, a pour objectif de permettre à l'enfant qui a acquis les mécanismes de la lecture, d'améliorer ses compétences de lecteur et de consolider son orthographe lexicale dans un contexte varié.Un bon lecteur est capable d'identifier 300 à 400 mots à la minute. Cette rapidité nécessite de dépasser le chiffrage pour développer son habileté à trouver le ou les détails qui différencient des mots, appréhender le mot dans sa globalité et comprendre le sens d'un texte.Les exercices-jeux proposés ici entraînent les enfants à reconnaître au sein de listes, de grilles ou de textes des mots identiques, des intrus, des anagrammes, des mots oubliés en utilisant des indices de longueur et/ou de lettres.

    Il m'arrive aussi de travailler, si besoin, la lecture rapide des mots fréquents (voir l'article que j'ai écrit à ce sujet en cliquant sur ce lien)

    J'utilise aussi parfois des gammes de lecture. On en trouve chez "Mais que fait la maîtresse ?"

     

    Et vous ? Le vitesse de lecture, vous la travaillez comment ?

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 11:21

    Chez moi, c'est comme ça!

    Presque comme toi, par contre je n'arrive pas encore à travailler les choses comme l'empan... Faut que je m'y mette!

    J'ai arrêté de prendre des notes que je conservais pour chaque lecture par les élèves. Je souligne sur ma fiche plastifiée, comme les élèves, et je note sur un post-it que je mets sur la feuille de résultats les mots échoués. Le post-it est jeté en fin de travail sur le texte. Je conserve par contre dans leur "dossier" les remarques du type "confusion f/v"...

    2
    Mercredi 22 Octobre 2014 à 20:18

    C'est très intéressant tout ça!


    Merci!!

    3
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 20:36

    Julie, j'ai lu ton article... effectivement on travaille un peu pareil :D

    4
    Jeudi 23 Octobre 2014 à 22:31
    5
    Jo
    Mardi 15 Septembre 2015 à 08:56
    Merci pour ce partage Leni, et pour les références des jeux de lecture qui permettent d'enrichir le travail. Bonne continuation !
    6
    Inecar
    Samedi 14 Mai à 11:59

    Bravo, et surtout, merci, pour ce fabuleux travail. C'est motivant de lire tout ça ^^

    7
    Zaza
    Jeudi 25 Août à 10:03
    Wahoo, merci beaucoup pour toutes ces infos! J'ai tout plein d'idées pour aider mon fils...
    8
    Chachoo
    Mercredi 26 Octobre à 11:29

    Whaou!!!! Alors là je suis ravie!

    C'est ma première année en tant qu'ASH et c'est une véritable mine d'or!

    Merciiiiiiiiiiiiiiii, je suis fan!

    9
    Dimanche 20 Novembre à 12:42
    Caroline

    Merci Léni pour ce partage, qui m'a bien éclairé. Ton article est très clair, et je vais enfin pouvoir mettre tous ça en pratique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :