• Techniques de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys

    Vous avez dans votre classe... un élève dyslexique pour qui l'orthophoniste a conseillé une police Arial-16pt-Interligne2.

    Ou alors un élève qui a des troubles neurovisuels et pour qui l'orthoptiste a conseillé des supports dépouillés visuellement, avec 1 seul exercice par page.

    Vous avez peut-être même ces 2 élèves dans la même classe. Ainsi que d'autres élèves qui rencontrent des difficultés en lecture et qui profiteraient bien de textes aménagés.

    Technique de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys

    Oui mais voilà, même si vous êtes conscient que c'est important d'adapter les écrits pour minimiser l'échec scolaire, tout retaper/modifier ça prend du temps, beaucoup de temps. Et les journées n'ont qu'une poignée d'heures qui passent à toute allure.

     

    Ma technique perso

    (Le minimum syndical mais qui fait déjà beaucoup)

     

    • ETAPE 1 : Photocopier la page en l'agrandissant en A3
      (Ici une page de manuel mais ça marche pour tout : fiches, fichiers, texte à étudier...)

      Technique de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys



    • ETAPE 2 : Découper la page en supprimant tout ce qui n'est pas indispensable
      (Ici, j'ai choisi de découper la page en 3 blocs. Mais on peut adapter aux besoins de l'élève et en faire + ou -.  On peut aussi, au choix, donner les blocs 1 par 1 ou les donner tous ensemble sur le coin de la table et laisser le soin à l'élève de les prendre les uns après les autres.)

      Technique de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys

    Et voilà. C'est tout.

    On obtient un support avec :

    • Des caractères plus gros
    • Un texte plus aéré
    • Aucun distracteur visuel
    • Moins d'infos en même temps

    Testez, explicitez la démarche aux élèves concernés et vous verrez sans doute la différence. Et, soyez honnête : sur quel support préféreriez-vous travailler ? ;)

     

    SUPER-BONUS : La technique de Super-flemmard de NumeriKinstit :

     

    2 étapes également :

    • ETAPE 1 : On prend la page en photo avec une tablette
    • ETAPE 2 : On zoome avec ses doigts 

    Et c'est tout.

    Technique de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys

     

    Si il y a un risque que l'enfant bidouille la tablette et perde l'extrait sélectionné, on peut faire une capture d'écran (Sur Ipad appuyer simultanément sur le bouton marche/arrêt et le bouton d'accueil) et le faire travailler sur cette image.

     

    Pour aller plus loin, si le cœur vous en dit : 

    Adapter les supports écrits pour les élèves rencontrant des difficultés en lecture

    Technique de flemmard en 2 étapes pour adapter un document pour les dys

     

    Et vous ? Quelle est votre technique pour adapter les supports pour vos élèves ?

     

     

    « Aider les enfants qui "n'ont pas la tête à l'école"Les 20 cartables de PROF qui feront baver vos collègues »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    katicath
    Dimanche 15 Juillet à 08:26

    Tout pareil! Et quand je ne voulais pas perdre de temps à la copie d'un exercice un peu trop long et éviter de se disperser, on travaille directement sur la photocopie. Tout comme en maths, ne pas perdre de temps à la copie, je réfléchis à l'aide de mes outils et je réponds directement. Moi aussi, je suis à la quête d'idées de "flemmards"^^ On les aime bien nos élèves, on vraiment le meilleur pour eux qu'ils réussissent mais des fois j'avoue que c'est compliqué de tout adapter...

    2
    LN
    Dimanche 15 Juillet à 10:05
    J'avoue que cela me prend beaucoup plus de temps... Je vais donc penser à ta solution dès que possible ! Bonnes vacances Leni !
    3
    Dimanche 15 Juillet à 11:22
    Haha trop bien ! En plus tu as ajouté une photo de tablette. On peut aussi imprimer l’impression d’écran agrandie si on a une imprimante wifi en classe (mon cas) et travailler ainsi sur l’extrait agrandi.
    4
    Vero
    Dimanche 15 Juillet à 15:46
    Et dire que je retape presque tout en opendys 14......
    5
    Naplagne
    Dimanche 15 Juillet à 18:35
    Mon outil magique : la souris scanner !!! Une merveille !!! Scan rapide pour projection ou impression ! Tous formats (.doc ; .pdf ; .jpeg ; etc)
    6
    Mafalda
    Lundi 16 Juillet à 10:46

    Bonjour,

    AESH toujours à la recherche de bons plans pour un meilleur accompagnement.

    Merci beaucoup....cool

    7
    Alice
    Lundi 16 Juillet à 13:42
    Web lirecouleur
    8
    Mardi 17 Juillet à 05:24
    Ayleen & Kyban
    J'utilise le manuel numérique que je projette ou je filme avec la caméra Hue Pro (pas de tablette). Pour mes documents, je choisi de base une police qui évite les ambiguïtés et j'aère mais si besoin, j'ai prédéfini les mises en page dans word ce qui fait gagner beaucoup de temps.
      • Mardi 17 Juillet à 11:35

        C'est vrai que les TBI aident bien... mais beaucoup d'écoles n'en ont pas encore dans mes montagnes. Et puis pour certains l'aller/retour plan vertical (TBI) / plan horizontal (bureau) n'est vraiment pas facile à gérer.  Encore une fois, tout dépend de l'élève ;)

        Je garde en tête l'idée des mises en page prédéfinies dans word. Très bonne idée.

        Merci beaucoup pour tes astuces. :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    9
    hetgrthgsghsg
    Lundi 6 Août à 16:47

    Les lettres ne sont pas identifiées via leur structure
    mais grâce aux espaces qui sont autour d'elles.
    Donc agrandir les espaces entre les lettres facilite leur identification.

    Agrandir les lettres est aussi une bonne chose pour les dyslexiques
    car la vision de près nécessite plus de précision or ils sont hétérophoriques,
    c'est à dire qu'ils sont un trouble de la vision binoculaire.
    Ça fait plus de 160 ans que c'est connu !
    Et cela se soigne. Des enfants qui cessent d'être dys il y en a.

     

    10
    mamouchka27
    Lundi 29 Octobre à 18:45

    Enseignante en ULIS je scanne l'illustration et le texte avec la souris scanner, j'utilise ensuite la police opendyslexic (payante) en 14 ou lirecouleur (gratuit)pour marquer les syllabes (vagues ou couleurs). Je "lis" d'abord l'image avec les élèves concernés puis je distribue le support selon les difficultés (moins il y a de troubles et de difficultés, moins j'adapte évidemment). Du sur-mesure, c'est vraiment facteur de progrès mais c'est vite épuisant. Alors des fois flemmarde prend le dessus... Avant (quand j'enseignais en ordinaire), je recopiais le texte en tahoma, je doublais les espaces entre les mots et entre les lignes... faue de mieux. Le pire, c'est quand même de ne rien faire pour eux !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :