• Vous voyez cet élève (TDAH ou non) qui n'écoute pas, ne sait jamais où on en est, ne participe pas (parce qu'il ne suit pas), semble (ou est) ailleurs (mais où ???), rêve, se liquéfie sur son bureau voir s'endort les yeux ouverts (ou fermés) ... 

    Et vous pendant ce temps là, vous essayez de corriger un exercice, de passer une consigne ou d'expliquer une notion un peu compliquée...

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases collectives

    Et si cet élève en question percevait mal les signaux oraux ?

    Pas qu'il soit sourd ou même malentendant (même si on peut se poser la question), mais plutôt que la voie auditive soit peu efficace. Il est alors utile de s'appuyer sur d'autres voies (Kinesthésiques, visuelles...), et c'est là, encore une fois, qu'une approche multisensorielle prend tout son sens.

    Ci-dessous, un extrait sur l'Hyporéactivité auditive, tiré de l'excellent livre "Favoriser l'attention par des stratégies sensorielles" de Sonya Côté aux éditions Chenelière 

     

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    Rester en alerte en utilisant son corps

     

    Le premier exemple sur lequel je sois tombé et qui m'a vraiment marquée : Un enseignant travaillant sur les notions d'horizontalité et de verticalité (Un petit clic sur l'image pour voir la vidéo) :

     Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

    Quelques autres exemples : 

    En lecture

    - Pour expliquer le o ouvert et le o fermé, utiliser la petite histoire de Monsieur O dans les Alphas, et mimer en même temps. (Souffler, faire la bulle avec ses doigts, la faire s'élever, claquer dans ses mains pour la faire éclater, baisser les bras en faisant ooooh....)

    - Pour travailler sur les confusions visuelles b/d/p/q u/n etc. : écrire la lettre concernée sur une ardoise et faire tourner l'ardoise en fonction du son qu'on entend.

    - Pour mémoriser les correspondances lettres/sons : faire un signe en même temps qu'on prononce les sons (Méthode Borel Maisonny) :

    En écriture

    Effectuer les tracés demandés avec son doigt dans l'espace ou sur sa table ; ou utiliser le huit de l'alphabet : 

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    En maths

    - Montrer avec ses doigts les chiffres nommés

    - En résolution de problème : montrer le signe de l'opération à utiliser ou des signes correspondant aux actions effectuées (Ajouter, partager, distribuer...)

    - En calcul mental, utiliser ses doigts, une idée sympa ci-dessous :

    En géométrie

    Pour intégrer le vocabulaire de base (Droite, Segment, Parallèles, Perpendiculaires, Formes géométriques...), lui associer une gestuelle :

     

     

     Associer le visuel à l'auditif

     

    Pour voir ce qu'on entend... et entendre ce qu'on voit. Essayer, autant que possible de toujours doubler l'information.

    On peut utiliser :

    - Des posters, des affiches (A la manière des leçons de chose d'antan)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives  Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    - Des photos ou vidéo projetées (Pour ceux qui ont la chance d'être équipés, sinon on trouve des mini vidéoprojecteurs dans les 50 €)

    - Ou alors, on sort ses craies et on s'inspire des tableaux que l'on peut admirer dans les classes Steiner/Waldorf

    Aider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentrée

     - De vrais objets : Une maquette de volcan ou une mappemonde et son soleil-lampe-de-poche pour la leçon de sciences, les objets évoqués dans le problème de maths (avec ensuite possibilité de manipulation pour les élèves qui en auront besoin), les marionnettes des personnages du conte lu (On trouve plein de lots dans les 5 € sur Amazon) etc.

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

     

     

     

    Amplifier le stimuli auditif

     

    Pour certains élèves, le son de la voix humaine n'est pas toujours d'une intensité suffisante pour susciter une réaction chez eux. Une solution peut-être de la multiplier en faisant intervenir les camarades :

    - Répéter, répondre ou réciter tous ensemble (Oui, je sais une technique vieille comme le monde mais qu'on utilise de moins en moins)

    Ça "réveille" et ça rend les enfants actifs. Bénéfique pour tous.

    Et les élèves moins à l'aise peuvent se raccrocher à la voix des autres

     

     

    Une méthode qui allie un peu tout ça : Le Whole Brain Teaching

     

    Le Whole Brain Teaching (Enseignement au cerveau tout entier) c'est une méthode qui nous vient des Etats-Unis. De Chris Biffle plus exactement. Il est l'auteur du livre Whole Brain Teaching for Challenging Kids (malheureusement non traduit pour le moment)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases collectives

    On trouve aussi plein d'infos sur le Whole Brain Teaching sur le site www.wholebrainteaching.com (en anglais également)

    Mais on trouve aussi des articles en français à ce sujet sur le blog de la classe de Mallory ou celui de l'Univers de ma classe

    Whole Brain Teaching Français

    Ce qui me semble pertinent pour notre thématique du jour :

     

    - le "Class? Yes!" ou "Classe ? Oui !"
    Pour attirer l'attention de la classe entière quand on veut passer une consigne, une information importante, commencer une leçon...
    L'enseignant dit "Classe" et les élèves doivent arrêter ce qu'ils font et répondre "oui" en le regardant. Ils doivent dire "oui" de la même manière que celle utilisée par l'enseignant pour dire "classe" (Changer régulièrement pour maintenir leur intérêt : répétitions, timbre de la voix...)
    (Un exemple à 1min42 de la vidéo ci-dessous) 

     

    - le "Teach - Okay" ou "Expliquez ! Ok !"
    On utilise cette technique lorsque l'on souhaite que les élèves mémorisent une notion, une méthode... Lorsque l'enseignant dit "Expliquez !", les élèves répondent "Ok" et se mettent par paires. Un élève reformule alors ce que l'enseignant vient d'expliquer à son camarade, en utilisant les mêmes gestes que lui.
    Ceci colle tout à fait à la théorie suivante :

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    (Un exemple à 1min21 de la vidéo ci-dessous) 

    - le "Switch" ou "Echangez"
    Il fonctionne avec le "Teach-Okay". On peut annoncer "Echangez", les enfants répondent "OK" et échangent alors leurs rôles : celui qui expliquait écoute et vice-versa. 

     

    - le "Mirror" ou "Miroir"
    Lorsque l'enseignant dit "Miroir", les élèves répètent "Miroir" et imitent les gestes de celui-ci. (Ce qui sous-entend que l'enseignant a prévu d'utiliser une certaine gestuelle pendant sa leçon.)

     

    - La variante "Mirror Words" ou "Mots miroirs"
    Là, les élèves imitent les gestes mais aussi les paroles de l'enseignant. Utile pour tout ce qui est à connaître par cœur : définitions, règles...

     

    - Souffler la réponse
    On demande aux élèves de souffler systématiquement dans leurs mains avant de donner une réponse (à voix haute, tous ensemble). Ça évite les réponses qui fusent et qui empêche les moins rapides de réfléchir.  (Un exemple à la 51ème seconde de la vidéo ci-dessous) 

     

    Une vidéo pour se rendre compte de ce que ça donne (en Anglais, désolée, je n'ai rien trouvé en français)

     

    Enfin, le plus simple (et peut-être trop évident ?) :

    Eviter les phases orales collectives trop longues

     

    Tout le monde s'endort, comme vous dans certaines animations pédagogiques ;) Mieux vaut essayer de faire court, bref et précis. Ou alors scinder son intervention en plusieurs parties entrecoupées d'autres activités.

    On peut s'auto-limiter avec un sablier géant de 10 ou 15 minutes (Et ça permet aux enfants de se rendre compte que pendant ce temps défini, on écoute, on se concentre)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

     

     

     Et vous ? Vous faites comment pour capter tout le monde ?

     

    Pin It

    18 commentaires
  • Une maîtresse E, un maître E, ça ne travaille pas encore avec les élèves en début d'année.

    Ça leur fiche la paix, ça les laisse découvrir leurs nouveaux enseignants/classes/camarades/matériel/méthodes de travail.... parce que lorsqu'on rencontre des difficultés dans ses apprentissages, avoir le temps de prendre les bons repères dès le début de l'année c'est drôlement important.

    Et puis j'aime leur laisser l'occasion de débuter une nouvelle année comme une nouvelle page blanche ou un nouveau cahier. C'est tout beau, c'est tout neuf, on s'applique, on prend de bonnes résolutions. Leur laisser aussi le bénéfice du nouveau regard d'un nouvel enseignant.... Chaque année on a de belles surprises...   pas besoin d'intervenir, en tous cas pas tout de suite. Leur laisser le bénéfice d'un éventuel nouveau départ.

    Donc, la question que tout le monde se pose :

     Ça fait quoi une maîtresse E à la rentrée ?

    Ça fait quoi une maîtresse E à la rentrée ?

    Lire la suite...

    Pin It

    30 commentaires
  • Parce qu'un enseignant bien dans ses baskets, ça motive même les élèves les plus récalcitrants... enfin normalement ! :)

    Aider les enseignants à retourner en classe : 10 gadgets pour égayer leur rentrée

    Lire la suite...

    Pin It

    10 commentaires
  • Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour l'orthographe des mots

    Le problème de départ 

     

    "Il n'arrive jamais à mémoriser l'orthographe des mots"

    "Il a beau les écrire 50 fois, le lendemain il a déjà oublié"

     Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    On va donc tenter une autre approche ;)

     

    Comment savoir d’où vient le souci ?

     

    Essayer de comprendre quelle stratégie l'enfant utilise pour tenter de mémoriser l'orthographe d'un mot qu'on lui présente.

    Comment ? On peut lui donner une étiquette avec un mot et lui demander de le mémoriser. On lui laisse un peu de temps.

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    On cache l'étiquette et on lui demande d'écrire le mot. On lui pose alors quelques questions-métacognition (Que se passe-t-il dans ta tête quand tu apprends ?). Par exemple :

    "Comment as-tu fait pour que le mot reste dans ta tête ?"

    "Est-ce que tu t'es dit quelque chose, ou tu as vu quelque chose, ou tu as pensé à quelque chose, ou ... ?

    S'il ne sait pas, on recommence l'exercice en lui demandant de bien prêter attention à ce qui se passe dans sa tête.

    Certains enfants n’utilisent que la méthode de subvocalisation (Se répéter les lettres dans sa tête ou à voix basse : "LOUP - L - O - U - P") et ne sollicitent donc que la mémoire auditive. Ça peut être efficace sur du court terme (On se répète les lettres jusqu'au moment de les écrire) mais déjà au bout de quelques heures, tout est oublié.

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    Plus d'infos théoriques dans cet excellent article d'orthophoniste sur la méthode MOV (entraînement de la Mémoire Orthographique Visuelle et de la mémoire de travail)

    On va donc voir comment aider ces enfants-là, avec une méthode motivante et efficace.

     

    Comment inciter les enfants à utiliser leur mémoire visuelle ?

     

    Le but c'est de faire en sorte que les enfants photographient les mots à mémoriser. On met donc en place des activités où le recours à la subvocalisation est trop coûteux. L'enfant est "forcé" de trouver une autre stratégie.

     

    - Indispensable : des cartes avec les mots à apprendre

    Ça peut être les mots invariables, les mots fréquents (On peut partir de la liste de fréquence lexicale du lexicologue Étienne Brunet, sur Eduscol), les mots pour la prochaine dictée...

    L'idéal est qu'ils soient le plus lisible possible. (Écrits assez gros, dans une police adaptée... vous pouvez vous référer à mon article sur l'adaptation des écrits)

    Vous trouverez une planche de cartes modifiable sur le blog de Cyrille Largillier :

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    Pour découper les coins de cartes arrondis, ce petit outil pourrait vous être utile et vous faire gagner du temps : La perforatrice de coins

     Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    - Le jeu MOV

    C'est un jeu qui a été créé par Rémi SAMIER, orthophoniste. Je l'ai découvert dans l'excellent livre 100 idées pour développer la mémoire des enfants : Exercer la mémoire de travail : une clé de la réussite scolaire 

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    Le principe est assez simple, avec un plateau de jeu (pas indispensable mais motivant pour certains enfants) et surtout un .

    - L'enfant tire une carte-mot et la mémorise 

    - Il cache la carte, lance le dé

    - Et il effectue l'action indiquée par le dé. On peut utiliser un dé normal ou le dé proposé avec le jeu :

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

     

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    - En cas d'erreur, pas de soucis, on reprend la phase de mémorisation (Avec si besoin, un petit coup de pouce avec, par exemple, l'orthographe illustrée. Je vous en parlerai dans le prochain paragraphe)

    - Si on réussit : on avance sur le plateau, ou on gagne la carte, ou un jeton ou... comme vous voulez quoi.

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    Il est important que les tâches proposées soient multiples et tirées au hasard pour éviter que l’enfant anticipe au moment de la mémorisation du mot et continue à utiliser la subvocalisation (se répéter par exemple les lettres dans le sens inverse ou le nombre de voyelles ou... autres chose !)

    Tous les détails sont dans l'article sur la méthode MOV 

     Ma petite touche personnelle : un dé maison en bois (Je rajouterai la photo dès que je l'aurai sous la main)

    Il vous faut des cubes en bois brut, une imprimante ou photocopieuse laser, du liant acrylique. Toutes les explications nécessaires sont là : (Utile aussi pour les cadeaux de fête des mère/pères et autres)

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

    - Pour aller plus loin

    On peut aussi utiliser l'orthographe illustrée. Le principe est assez simple : des mots "déguisés" qui permettent de mémoriser les particularités orthographiques. Ceci aide bien à "Voir les mots dans sa tête"

    J'avais rédigé un article à ce sujet il y a quelques temps : Aider les élèves à mémoriser l'orthographe des mots : Orthographe illustrée et comptines orthographiques

    Aider les élèves à utiliser leur mémoire visuelle pour mémoriser l'orthographe des mots

      

     Et vous ? Vous avez d'autres astuces pour aider les enfants à visualiser l'orthographe des mots ?

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  Aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

    Le souci avec la bande numérique classique

     

    En mathématiques, on propose parfois aux élèves de s'aider de la bande (ou frise) numérique. (Qui est dans 99% des cas horizontale, orientée de gauche à droite)

    Elle peut aider à :

    - Trouver le plus grand ou le plus petit nombre,

    - Ordonner,

    - Comparer,

    - Additionner, soustraire,

    - Surcompter etc.

    Aider les élèves à ordonner les nombres

    Sauf que le soucis, parfois, c'est que l'élève ne maîtrise pas (ou pas bien) le sens de lecture gauche-droite. (Fréquemment le cas chez les élèves dys par exemple, mais chez les autres aussi)

    Dans ce cas-là, tout se complique et il devient impossible de comprendre la maîtresse qui parle de :

    - "Nombre qui est avant" et donc "plus petit: C'est où avant ?

    -  "Avancer de 3 cases pour ajouter 3" : On "avance" dans quel sens ? Par là ou par là ?

     

    Parfois, l'enfant comprend tout de même le principe mais comme ce n'est pas automatisé, la compréhension est ralentie et ils perdent le fil.

     

     

    La solution ? La bande numérique verticale !

     

    C'est tout bête mais j'avoue n'y avoir jamais pensé avant : Une bande numérique verticale.

    Aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

     

    (Photo : Marie Bastie, une autre maitresseuh qui a adopté l'idée)

    Plus intuitif, plus simple à comprendre : Plus le nombre est haut, plus il grand. C'est logique. Tout comme l'arbre (ou l'immeuble ou ce que vous voulez) le plus haut est le plus grand. 

    Aider les élèves à ordonner les nombresAider les élèves à ordonner les nombres

    Les concepts de monter/descendre et haut/bas sont généralement assimilés très tôt chez les enfants (bien avant gauche/droite)

     

    Ou en trouver une ?

    Pour un affichage de classe

    - Une bande de 1 à 30 sur l'incontournable site de la maternelle de moustache :

    Aider les élèves à ordonner les nombres

    - Une autre de 1 à 60 dans la Boite à outils, dans l'article sur le jeu de la fusée :

    Aider les élèves à ordonner les nombres

    Pour un outil personnel ou ponctuel

    Plutôt que de l'afficher au mur (Ça peut vite monter trop haut, prévoir un escabeau !) on peut aussi faire un rouleau à dérouler en cas de besoin. On trouve ça sur le site Lire Ecrire Compter de 1 à 100

    Aider les élèves à ordonner les nombres

     

     

    Et enfin, LE truc génial : une super activité de découverte multisensorielle

     L'idée vient d'un blog anglophone : Kinder Doodles

    Une bande numérique géante à fabriquer soi-même : une bande de moquette et du gros scotch (Ou tout simplement tracée à la craie dans la cour ou au Lyra triple one ou Stabilo Woody effaçables à l'eau dans la classe)

    Et là, tout devient limpide pour l'enfant : on part du départ (Le zéro) et on peut réellement avancer, reculer... compter le nombre de pas (ou de saut). 

    Comment aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

    La notion s'ancre dans le corps. La mémoire kinesthésique peut faire son boulot.

    Et les enfants qui ont la bougeotte peuvent bouger et donc mobiliser leur attention pour les apprentissages (et non pour entraver leurs mouvements). Plus d'infos à ce sujet dans l'article "Aider les élèves qui ont la bougeotte"

    Comment aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

     

    On peut aussi envisager l'activité avec les chaînes de 100 ou de 1000 Montessori. Vous aurez un aperçu de cette activité sur le blog En classe avec Montessori, ou en faisant une recherche Google.

    Comment aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

    Pour un déroulé très clair et détaillé, vous pouvez consulter l'incroyable livre de l'Ecole Vivante : Montessori Pas à Pas

    Comment aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

     

    On retrouve la bande numérique verticale dans la méthode heuristique de mathématiques de Nicolas Pinel, que je vous conseille fortement (maths encrés dans le quotidien et la manipulation)

    Aider les élèves perdus avec les nombres : la bande verticale

    Et chez vous ? Bande numérique horizontale ou verticale ? Racontez-nous !

        

    Pin It

    28 commentaires
  • Améliorer l'ambiance de classe : Seaux à remplir et Chaudoudoux

     

     

    La demande de départ : J'ai une ambiance de classe toute pourrie (Euh... difficile) cette année.
    Ils ne sont pas sympas entre eux, se parlent mal...
    Ils ont besoin d'apprendre l'empathie, l'entraide, la bienveillance, la solidarité, la gratitude...

    Lire la suite...

    Pin It

    20 commentaires
  • J'ai 1 question à vous poser...

     

    Lecteur de ce blog : Qui es-tu ?

     

    Au départ c'était simple : J'écrivais des articles pour partager des infos et ressources avec les collègues de mon secteur d'intervention. Je leur envoyais les liens par mail. Ils lisaient les articles. Je savais à qui je m'adressais.

    Mais finalement, on commence à être nombreux ici... du coup je ne sais plus à qui je parle.

     

    Lecteur de www.maitresseuh.fr Qui es-tu ???

     

    - Enseignant ? En maternelle ? Primaire ? RASED ? ULIS ? IME ? Autre ?

    - Parent ? D'un enfant qui rencontre des difficultés, un trouble ou un handicap ? Parent qui fait l'instruction en famille ?

    - Spécialiste ? Orthophoniste ? Psychomotricien ? Psychologue ? Ergothérapeute ? Autre ?

    - Éditeur ? De livres ? De jeux ? Gérant d'une boutique ?

    - Membre d'une Association ? Laquelle ?

     

    Ça serait chouette de votre part de prendre 2 secondes pour m'écrire en 2 mots qui vous êtes :)

    Pin It

    256 commentaires
  • Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit.

     J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux, à double sens... et à lire dans les deux sens :

    - Une 1ère fois, de haut en bas

    - Puis une 2ème fois, de bas en haut : la dernière ligne, puis l'avant-dernière, puis l'avant-avant-dernière etc.

     


    À toi de prendre la vie dans le bon sens

     

    Je suis un gros nul

    Personne n’ose penser que

    Je suis capable d’accomplir de grandes choses

    Je sais que

    Je raterai tout ce que j'entreprendrai

    Je ne crois plus que

    Je peux réussir

    Je suis persuadé que

    Je ne vaux rien

    J’ai arrêté de me dire que

    J’ai confiance en moi

    Je suis convaincu d'une chose :

    Je suis quelqu'un d'inutile

    Et ce serait idiot de penser que

    Je suis une belle personne

     

    Leni Cassagnettes

     

    La version Pdf à afficher partout (A la maison, dans les couloirs de l'école, dans la salle d'attente de l'orthophoniste...)

     

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

    Télécharger « Poème 2 sens Prends la vie dans le bon sens.pdf »

     


    Comment le présenter aux enfants

     

    C'est le genre de petite chose que j'essaye de présenter de manière un peu "cérémonialisée", pour marquer les esprits et essayer de créer "le déclic", qui, je l'espère, restera gravé dans l'esprit de l'enfant pour longtemps.

    Comment ?

    - En lisant le poème dans un lieu exceptionnel ou symbolique : A l'école, le simple fait de sortir de l'enceinte de l'école pour aller s’asseoir dans l'herbe peut suffire. Sinon, soyez inventif : en forêt au pied d'un chêne centenaire, face à la mer au sommet d'une falaise, dans une grotte à la lueur d'une torche... 

    - En donnant à l'enfant un objet qu'il puisse garder pour se remémorer le message (Faire le choix de prendre la vie dans le bon sens). Quelque chose de concret et tangible pour s’approprier l'abstrait. Vous pouvez choisir n'importe quel objet, qui fera office de talisman. Le symbole de la flèche me parait être clair et efficace (Avancer dans la bonne direction malgré les embûches et les difficultés) Voici quelques idées qui me parlent mais vous pouvez aussi créer vous-même l'objet, il n'en aura que plus de valeur (Cliquez sur les images pour plus d'infos) :

    - Une pointe de flèche en pierre à garder dans la poche. (Si vous êtes en train d'étudier l'age de pierre ça tombe à pic !)

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

    (Celles-ci ont l'avantage de ne pas être tranchantes)

     

    - Un pendentif à garder autour du cou (ou un bracelet ?)

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    - Un petit mot sur un post-it en forme de flèche, à coller sur son bureau (ou ailleurs...)

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

    - Ou un porté-clé renfermant le poème écrit sur un petit "parchemin" roulé. A accrocher à son cartable par exemple.

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     


    Ecrire soi-même son poème à double sens

     

    Je n'ai jamais essayé, mais je pense que ça doit être intéressant de proposer aux enfants d'écrire leur propre poème sur ce principe-là.

    On peut peut-être prévoir quelques outils pour les aider parce que ce n'est pas si simple (mais pas si dur non plus... il suffit de croire en soi !) : 

    - Leur donner éventuellement une trame d'écriture (ou leur faire trouver par eux-même). Ça donne ça :

    P - Message négatif

    A- Amorce négative

    P + Message positif

    A+ Amorce positive

    Répété autant de fois qu'on veut, en terminant par une phrase positive (P+)

    - Lister plusieurs messages positifs et négatifs possibles

    - Lister des idées d'amorces à la forme négative et positive

    - Combiner le tout pour en faire un poème qui tienne à peu près la route (on est souvent obligé d'ajuster au niveau grammatical, concordance des temps etc.)

     

    Si vous vous lancez, envoyez-moi vos œuvres, je suis curieuse de les lire (Et je les publierai ici si vous êtes ok)


    Pour prolonger l'idée

     

    J'ai trouvé le principe du poème à double sens sur le Huffington Post.

    Mais l'inspiration vient de ce livre : Tu es vraiment formidable de Lucile Ahrweiller

    Aider les enfants à se sentir capable

     

    Un album très chouette qui véhicule 9 idées positives pour donner aux enfants confiance en eux… et en la vie ! Le blog Apprendre à éduquer en a fait une petite illustration aux couleurs assorties à mon blog ;)

     

     Aider les enfants à se sentir capable

     

    Ce livre contient de belles illustrations, des saynètes pour ouvrir le débat et même des espaces libres avec des incitations à dessiner ou écrire pour s’approprier chaque message.

     

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté  Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    Sinon, vous trouverez peut-être aussi votre bonheur dans un de mes anciens articles : 14 livres sur la confiance en soi, le droit à l'erreur, la timidité...

     

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    Papa positive a aussi publié un article avec une quarantaine de phrases à dire à un enfant qui doute de ses capacités.  

     Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    Enfin, pour continuer avec les mots qui font du bien, vous pouvez aller voir cette petite affichette :

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

    Petit Bonus : La réalisation des élèves de Ma Maitresse de CM1 après lecture du poème :  

    Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

     

    N'hésitez pas à partager autour de vous ;)

     

    Pin It

    19 commentaires
  • Dépasser ses difficultés en lecture c'est parfois tout d'abord dépasser ses craintes. Peur de ne pas y arriver, peur de se tromper, peur de bafouiller, peur d'être jugé...

    Mais comment faire ? 

    Une piste qui sort de l'ordinaire et qui vaut le coup d'être explorée et adaptée : Les chiens de lecture ou Chiens d’assistance à l’apprentissage de la lecture

    Chien de lecture : Aider les apprentis lecteurs à prendre confiance

    Lire la suite...

    Pin It

    8 commentaires
  • Biblio Pédago n°1

    C'est quoi cette nouvelle rubrique ?

    Je me laisse vite envahir par les livres : je les stocke, je les lis (pas tous...), je les feuillette, j'en lis un morceau par-ci, par-là, je les conseille, je les prête (aux collègues, aux parents...).

    Depuis que je "blogue" un peu plus sérieusement, je reçois pas mal d'exemplaires en service de presse. Du coup dans ma classe/bureau/repère, j'ai une bibliothèque bien fournie et une liste de prêt longue comme le bras. (Je travaille sur un secteur de plusieurs écoles et mes livres se baladent beaucoup)

    Bref, il y a vraiment tout un tas de livres dont j'aimerais vous parler. J'ouvre donc une nouvelle rubrique : "Biblio Pédago" avec mes avis sur les livres parlant pédagogie.

     

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

    LE livre à avoir dans son cartable
    (si on n'a pas mal au dos !)

    Le premier livre de cette rubrique, je ne l'ai pas choisi au hasard, c'est vraiment une perle. LE livre que l'on devrait trouver dans toutes les écoles de France et de Navarre : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans de l'Ecole Vivante

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

     

    C'est un gros pavé avec de grandes pages imprimées sur du beau papier : 300 pages et plus d'1,5kg ! On y trouve TOUT ce qu'il faut pour mettre en oeuvre facilement TOUTES les situations d'apprentissage Montessori, initialement prévues pour les 2-6 ans dans la pédagogie Montessori mais ça peut coller pour le cycle 1, le cycle 2 et jusqu'au programme du cycle 3 (Grammaire, division etc.)

    Vous pouvez voir le sommaire en entier en cliquant ici :

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

     

     

    Qu'est-ce qui est si génial avec ce livre ?

     Tout est tellement bien expliqué (avec de nombreux schémas à l'appui) que tout le monde peut y arriver, même non formé à la pédagogie Montessori. Il suffit de suivre les étapes.

    C'est là que ça devient intéressant, parce que ça permet, au choix de :

    - Faire du Montessori à 100%

    - Enrichir ponctuellement la découverte d'une nouvelle notion

    - Faire de la remédiation ou de la différenciation avec les élèves en difficulté.

    Et tu peux vraiment piocher ce dont tu as besoin. Ce n'est pas un livre qu'il FAUT lire dans l'ordre. 

    Extrait sur les opérations avec les timbres ici :

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

    Généralement, je vais travailler dans les classes et pendant que la classe découvre la notion de manière traditionnelle avec l'enseignant, j'aborde la même chose mais à la sauce Montessori avec le matériel adéquat (acheté sur mes crédits, trouvé dans les écoles ou fabriqué).

    Et souvent, l'enseignant de la classe trouve cette approche super et prévoit de se lancer à son tour pour une prochaine fois (En classe ou en APC). C'est généralement à ce moment-là que je conseille le bon gros livre orange.

    Extrait de 4 pages sur les lettres rugueuses ici :

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

     

    Aborder toutes les notions de manière multisensorielle (toucher, entendre, écouter, manipuler, observer, ressentir...) grâce à un seul livre, c'est plutôt chouette, non ?

     

    Ok, mais il est un peu cher ton gros livre

    Oui, c'est vrai, 77€ la version imprimée sur le site de l'Ecole Vivante... Et c'est vrai que parfois les budgets ne sont pas illimités (voire quasi inexistants...)

    Mais 2 alternatives s'offrent à vous :

    • Vous pouvez commencer par acheter une rubrique seulement, en pdf téléchargeable sur le site de l'école vivante
    • Depuis mars dernier, les éditions Retz ont publié les 3 rubriques en 3 tomes différents (A partir de 24.90€). C'est l'idéal si vous voulez vous lancer dans un seul domaine pour commencer :

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans  Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans  Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

    Le contenu est le même que dans les éditions de l'Ecole Vivante.

    Seule différence : Le format de page est 2 fois plus petit, donc 2 fois plus facilement transportable que la bible orange :D 

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas
    Photo envoyée par Retz. En haut : Edition l'Ecole Vivante - En bas : Edition Retz

    Ce que j'utilise le plus c'est les maths (Tout coule tellement de source avec Montessori pour les maths... c'est magique !). 

     

    Et après ?

    Après, il y a la suite, Montessori Pas à Pas - 6/12 ans.

    Pour l'instant, publié uniquement par l'Ecole vivante. Mais moins de pages que pour les 2-6 ans donc moins cher.

    Biblio Pédago n°1 : Montessori Pas à Pas - 2/6 ans

     

    Et vous ? Quels livres "Montessoriens" dans votre biblio ?

     

    Pin It

    7 commentaires