• Les lettres ou chiffres à toucher, ça sert à quoi ?  On les trouve où ? On fait quoi avec ?

    Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie

    Ca sert à quoi ?

    Pour l'apprentissage de l'écriture, Maria Montessori utilisait les lettres rugueuses, à repasser du bout du doigt. Des recherches récentes (Voir les travaux de Gentaz, de Dehaene etc) ont prouvé l'efficacité de l'utilisation du toucher dans l'apprentissage de la lecture.

    Le cerveau mémorise toujours mieux les informations quand on multiplie les entrées sensorielles : la vue, l'ouïe (on prononce toujours le son associé), le toucher (rugueux), la kinesthésie (le mouvement)

    Lettres et chiffres rugueux   Lettres et chiffres rugueux

    On les trouve où ?

    On peut trouver des lettres rugueuses sur des supports en bois, très belles, et très chères sur les sites de matériel spécialisé Montessori. 

    Sinon on peut les fabriquer avec du papier à poncer. C'est très long et très casse-bonbon (Mon AVSco de l'époque où j'enseignais en CLIS doit encore s'en souvenir...).

    Il y a aussi les livres de Balthazar. Pas chers et pratiques à utiliser (toutes les lettres toujours sous la main et toujours dans le bon ordre). Et puis éviter de passer des heures à découper du papier à poncer et à bousiller sa paire de ciseaux au passage, ça vaut bien les 12€ et des brouettes du livre de Balthazar.

    Les chiffres à toucher de Balthazar :

    Lettres et chiffres rugueux

     Les lettres à toucher de Balthazar (en cursives) :

    Lettres et chiffres rugueux

     L'abécédaire à toucher de Balthazar (en capitales d'imprimerie)

    Lettres et chiffres rugueux 

    Enfin, dernière alternative, les cartes des éditions Eyrolles ou de Balthazar (Qui a la bonne idée de proposer les graphèmes. Super pour les enfants qui bloquent sur les sons complexes).

    En carton souple à la place du bois des "vrais" supports Montessori. Moins durable (mais solide quand même) mais plus compact et léger (en tant qu'enseignante itinérante, j'apprécie) et surtout moins cher :

    Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie  Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie

    Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie  Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie

     

    Et on fait quoi avec ? 

    On repasse la lettre du bout du doigt (Maria elle disait 2 doigts pour préparer la tenue du stylo mais comme on ne tient plus son stylo comme à l'époque, juste avec l'index, je trouve ça mieux et beaucoup plus intuitif pour les élèves)

    On repasse la lettre choisie 5 fois les yeux ouverts, 5 fois les yeux fermés. Toujours en prononçant le son de la lettre en même temps (si on peut apprendre le son en même tant que le tracé, pourquoi s'en priver ?) Puis on joue à la retrouver parmi d'autres, toujours les yeux fermés. Vous serez étonnés des capacités de reconnaissance à l'aveugle des enfants.

    Si on a les livres, on en profite aussi pour regarder la page qui se trouve à côté, où on trouve des mots qui commencent par... ou la quantité associée au chiffre.

    Si on veut on peut ensuite repasser sur la lettre avec un stylo fermé.

    Et on peut compléter avec d'autres activités : faire des tracés dans du sable, avec de la peinture à doigt, réaliser les lettres en pâte à modeler (et repasser par dessus avec son doigt), tracer les lettres en grand au sol et marcher le long du tracé, dessiner la lettre en forme de route et faire circuler une petite voiture dessus.... vous pouvez aussi aller fouiller dans mes activités multisensorielles.

    Lettres à toucher, chiffres rugueux et compagnie

    Pour des infos plus précises et détaillées, vous pouvez vous fier les yeux fermés à ce fichier :

    (Version numérique à acheter, télécharger puis imprimer)

    Ou dans le gros pavé déjà imprimé, indispensable et exceptionnel (et qui regroupe toutes les autres disciplines) : 

    Aider les élèves qui pataugent avec les fractions

     

     

    Et vous, vous les utilisez comment les lettres rugueuses ?

     

     

     

    Pin It

    14 commentaires
  • Aujourd'hui je me sens... Les affiches des sentiments, des émotions.

    Télécharger « affiches sentiments.pdf »

    Pour commencer une séance (ou la journée).

    Pour ouvrir la discussion.

    Pour vider son sac et être plus disponible pour les apprentissages par la suite.

    C'était des affiches en anglais que j'ai traduites. Je ne sais plus où je les avais trouvées... mes excuses à son auteur s'il passe par là...

    Et vous ? Vous discutez émotions et sentiments avec vos élèves ?

    Pin It

    14 commentaires
  • Une des affiches que je colle sur les portes de mes classes (pour que TOUS les élèves puissent les voir) et que je renouvelle de temps en temps...

    Celui qui ne comprend pas...

    Pin It

    3 commentaires
  • J'utilise beaucoup le loto des alphas avec mes élèves qui travaillent déjà avec les alphas dans leur classe. Je trouve que ça aide bien les élèves qui ont du mal à tenir compte de l'ordre les lettres dans le mot.

    Feuilles de route - Loto des alphas

     

    Par contre je trouvais qu'il manquait une feuille de route pour que les élèves puissent colorier les numéros des fiches déjà réalisées et voir leur progression. J'en ai créé une à partir d'un document trouvé je ne sais plus où sur internet (désolée...)

    Feuilles de route - Loto des alphas

    Et puis je trouvais aussi que la gestion de toutes les petites "cartes alphas" devenait vite un joyeux bazar. Alors je les ai rangés dans une mallette de bricolage dans ce genre :

    Feuilles de route - Loto des alphas

     

    (En fonction du niveau des élèves, je ne met pas forcément toutes les cartes alphas dedans... seulement celles dont ils ont besoin.)

    J'ai aussi écrit au marqueur, au dos de chaque carte, la lettre script correspondant à chaque alpha. Ça permet de jouer avec les "vraies lettres" quand les élèves commencent à en être capable... tout en gardant la possibilité de vérifier avec les alphas en retournant la carte.

     

    Et vous ? Vous avez des p'tites astuces pour l'utilisation du loto des alphas ?

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Bande numérique arc-en-ciel

    Télécharger « Bande numerique arc en ciel de 0 à 100.pdf »

    J'ai remarqué qu'associer une couleur à chaque chiffre aide énormément certains élèves à se créer des images mentales des chiffres, des quantités...

    Je travaille beaucoup la correspondance et la manipulation des nombres écrits en chiffres / en lettres / en barres-doigts (voir Stella Baruk) / représentés sur le boulier (un vrai !) / avec le matériel "Base 10" / les cartons de numération Montessori (recolorés à ma sauce) etc... On représente les chiffres (colorés) dans le carré magique de 10... et on automatise pour la suite.

    La couleur est d'un grand secours pour les élèves plutôt "visuels".

    Pour l'apprentissage de la comptine numérique, pour mesurer les progrès de chacun (A ce sujet, voir l'article "Aider les élèves à mesurer leurs progrès"), on place une petit étiquette prénom près du dernier nombre énoncé par l'élève. Le but est de faire avancer son étiquette d'une séance à l'autre (et pas de dépasser les copains) : Le but n'est pas d'être meilleur que les autres mais meilleur que la personne que vous étiez hier (Article et affiche sur ce sujet en cliquant sur ce lien).

    MA référence pour la numération du C1 au C3. : Comptes pour petits et grands de Stella Baruk 

    Bande numérique arc-en-ciel de 0 à 100

    Il existe aussi le volume 2 pour les opérations, les calculs et les problèmes mais je ne l'ai pas encore étudié ;)

    Bande numérique arc-en-ciel de 0 à 100

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Aider les élèves à mesurer leurs progrès

     

    C'est important d'aider les élèves à se situer dans leurs propres apprentissages, les amener à mesurer leurs avancées et le chemin restant à parcourir.

    "Quand on sait ce que l'on ne sait pas, on peut apprendre" John Hattie

    Se créer un projet personnel, se fixer des objectifs... et enfin se réjouir des progrès accomplis (et gagner en confiance en soi)

    C'est souvent un bon point de départ pour susciter la motivation face aux apprentissages. Je sais enfin ce qu'on attend de moi et comment faire pour y arriver.

    Voilà donc quelques exemples d'outils que j'utilise dans différents domaines :

     

     1. Le tableau de progrès pour la connaissance des lettres/sons

    Tableau de progrès

     

    Je colle les étiquettes à la pâte à fixe au début du tableau et au fil des séances chaque élève déplace ses étiquettes au grès de ses progrès (selon les objectifs visés on fait ça suite à un petit test ou alors une auto-évaluation, une discussion, une activité réussie...)

    Un exemple ci-dessous d'un tableau de progrès que j'imprime généralement en A3 et que je colle au début de leur cahier (Maxi format). Dans le même document il y a aussi des étiquettes que j'utilise pour les CP avec qui je travaille la mémorisation des correspondances grapho-phonologiques. C'est juste un exemple, qui peut être adapté dans tous les domaines.

    Tableau de progrès

     Télécharger « Je vais apprendre à.pdf »

     

    Une adaptation de Prof Ninoche avec la lecture des mots outils :

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

     

    2. La fiche de progrès à tamponner pour la connaissance des lettres et/ou sons

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès

     Télécharger « Les lettres que je connais.pdf »

     

    J'imprime un tableau avec les lettres/sons à mémoriser (Ici les premiers niveaux du jeu des Syllamots qui n'est malheureusement plus édité) sur du papier bristol.

    Lors de la 1ère séance de travail, les élèves mettent un tampon dans les cases des lettres qu'ils maîtrisent. J'utilise d'anciens tampons trouvés dans un vide-grenier, avec les lettres dans les différentes graphies dans chaque coin et une belle image au centre (A comme avion, B comme bateau etc.). Ca aide un peu côté motivation ! Mais vous avez peut-être déjà des tampons lettres qui feront très bien l'affaire. 

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

    Au fil des séances on met à jour le tableau avec les nouvelles lettres mémorisées (et en encreur d'une autre couleur pour bien visualiser les progrès)

    Si on veut éviter les doigts plein d'encre et les tampons mal encrés, des tampons auto-encrés ça peut aussi être un choix plus raisonnable :

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès

     Tampons auto-encrés Joustra

     

      

    3. Les "Flèches prénoms" pour se situer par rapport à sa connaissance de la comptine numérique

     

    Une petite flèche découpée dans du papier cartonné avec le nom de l'enfant dessus. On la colle à la pâte à fixe en dessous du dernier nombre énoncé (sans aide et sans erreur) dans la file numérique. 

     

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès

     

    J'en ai déjà parlé dans l'article au sujet de ma bande numérique arc-en-ciel de 0 à 100.

    Comme c'est un outil collectif et plus individuel, il me parait important de rappeler aux élèves que le but est de faire avancer son étiquette d'une séance à l'autre (et pas de dépasser les copains) : 

    Le but n'est pas d'être meilleur que les autres mais meilleur que la personne que vous étiez hier

    (Article et affiche sur ce sujet en cliquant sur ce lien).

     

    4. Les Mandalas des sons pour la connaissance des sons complexes

    J'utilise souvent le document de Zedra :

    Tableau de progrès

    Je l'utilise généralement avec des CE1 qui ont besoin d'approfondir la connaissance des sons. Lors de la 1ère séance, je leur fait colorier les sons qu'ils connaissent déjà d'une certaine couleur. Au fil des séances et des apprentissages, on colorie d'une autre couleur les nouveaux sons maîtrisés. (Je mise sur l'auto-évaluation : "colorie les sons que tu connais"... c'est rare que j'aie besoin d'invalider)

    Allez fouiller dans la rubrique "Auto-évaluation" de Zedra, il y a plein de choses intéressantes sur ce thème là. Elle a fait des villages de compétences dans différents domaines. 

    Enfin, le site instit.info propose aussi un Mandala des sons :

    Dans ce document, les sons étant regroupés... par sons (tous ceux qui font "in" ensemble etc) on ne peut pas utiliser le support pour faire l'auto-évaluation... le support induit les réponses. Il faut évaluer avec autres chose et reporter les résultats dessus.

    Par contre l’intérêt c'est qu'il aide mieux à synthétiser les connaissances. (Les sons qui font le même son ensemble, c'est plus logique !)

     

    5. Les graphiques pour le travail en fluence/lecture rapide

    Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

     Plus d'infos dans l'article "Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie"

     

    Et vous ? Vous avez un chouette outil pour aider les élèves à se situer dans leurs apprentissages ?

     

    Pin It

    4 commentaires
  • Une affiche qu'on trouve dans toutes mes classes. Juste pour se rendre compte qu'on est tous intelligents, mais pas tous de la même manière, et pas forcément de la manière qui est valorisée à l'école...

    Les intelligences multiples

    Télécharger « etre intelligent gardner.pdf »

    (Je ne sais plus où j'avais trouvé l'illustration... si son auteur passe par là, toutes mes excuses)

    Pour approfondir le sujet :

    Les intelligences multiples

    Pin It

    2 commentaires
  • Pour que les élèves puissent se situer dans leurs apprentissages, savoir ce qu'ils savent, ce qu'ils ne savent pas encore, ce qu'il leur faudra apprendre

    Pour reprendre confiance en ses facultés d'apprendre

    Pour qu'ils puissent se comprendre et se connaître : comment j'apprends, qu'est-ce qui m'aide...

    Pour fixer les apprentissages, mettre en mémoire les stratégies utilisées...

    Pour se projeter, anticiper la prochaine séance, encourager le réinvestissement des connaissances...

    Bilan de fin de séance

    Quelques idées d'amorces de phrases à compléter par les élèves : 

    - J'ai compris que...

    - J'ai appris à...

    - J'ai appris à un camrade à...

    - Un camrade m'a appris que...

    - Je suis fier(e) de...

    - Pour la 1ère fois j'ai...

    - En classe, je vais me resservir de...

    - J'ai trouvé difficile de...

    - Je vais me souvenir de...

    - La prochaine fois je...

    - Ce qui m'a aidé c'est...

    - Je me suis senti(e)...

     

    Le document illustré à télécharger/imprimer/partager :

     

    Bilan de fin de séance

     Télécharger « bilan fin de séance.pdf »

     

    A utiliser par exemple :

    - Sous forme d'affiche sur la porte de sortie (Comme ça on est sûrs de ne pas oublier). Ceci servant d'amorce à la discussion. (Idée vue dans la classe d'une collègue maîtresse E)

    - Sous forme de cartes dans une boîte. Chaque élève en tire une au sort en fin de séance et complète la phrase. (Idée d'une autre collègue maîtresse E)

    - Sous forme de cartes-mémo pour l'enseignant, qui posera les questions en fonction de la manière dont la séance s'est déroulée.

    Bilan de fin de séance

     

    Cet échange est facilité par l'utilisation d'outils concrets qui permettent aux élèves de savoir où ils en sont dans leurs apprentissages. Des pistes dans l'article "Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?"

    Bilan de fin de séance

     

    Et vous ? Vous avez un rituel pour clôturer les séances ?

     

    Pin It

    17 commentaires
  • Deux albums bien sympas, avec de chouettes illustrations, qui permettent d'ouvrir la discussion sur l'utilité de la lecture, de l'écriture, des mathématiques...

    Plus d'infos en cliquant sur la photo (Résumés et avis de lecteurs)

    J'ai les deux et je prête volontiers.

    Et vous ? Vous connaissez d'autres albums de la même trempe ?

    Pin It

    4 commentaires
  • Certains élèves de CP, CE1 (voire plus parfois) ont du mal à passer à une automatisation de la lecture. Chaque syllabe est re-déchiffrée à chaque fois. La reconnaissance directe et globale ne se fait pas : 

    • Niveau de compet' : Je vois LAPIN --> Je dis et je pense LAPIN
    • Niveau intermédiaire : Je vois LA --> Je dis LA ; Je vois PIN --> Je dis PIN ; --> Je pense lapin
    • Niveau "C'est la galère" : Je vois L --> Je dis LLL ; Je vois A --> Je dis A ; Je vois P --> Je dis P' ; Je vois I --> Je dis III ; Je vois N --> Flûte, IN ça fait quoi déjà ! Ah oui IN ! ; Euh... j'avais dis quoi avant ? Pfff.... j'ai rien compris. 

     

    Pour aider ces élèves là, j'utilise les tables ou gammes de lecture qui permettent un travail efficace d'imprégnation syllabique

     

    Aider les élèves à automatiser leur lecture : Tables et gammes de lecture

    Les tables ou gammes de lecture, pour quoi faire ?

    J'explique aux élèves qu'en mathématiques on apprend les tables d'addition ou de multiplication pour calculer plus vite et plus facilement. En lecture on travaille avec les tables de lecture pour lire plus vite et plus facilement. (Même la tête en bas : voir couverture du livret !)

     

    Comment ça marche ?

    Le principe : 

    • On travaille d'abord avec des syllabes,
    • Qu'on utilise ensuite pour former des mots,
    • Puis des phrases.

    Une progression très bien faite : Du plus facile au plus difficile. L'élève n'a jamais à lire quelque chose qu'il n'est pas capable de lire. C'est motivant, et ça rebooste la confiance en soi.

    Jusqu'à maintenant, j’ai toujours utilisé les tables de lecture de la Petit Souris. J'imprime le livret du site et j'ajoute des couvertures maison imprimées sur du bristol coloré. Je relie les livrets avec un Ibico. (Pas de plastique transparent pour la couverture. Je trouve que c'est bien assez solide avec du bristol, moins cher et plus écologique)

    Couverture, page explicative et sommaire pour marquer sa progression à télécharger ci-dessous :

    Tables de lecture

    Télécharger « couv tables de lecture.pdf »

     J'ai découvert il y a quelques temps, les gammes de lecture de "Mais que fait la maîtresse ?"

    Aider les élèves à automatiser leur lecture : Tables et gammes de lecture

     

    Double avantage sur la petite souris :

    • La possibilité d'aborder certaines difficultés spécifiques : les confusions de sons p/b f/v etc, les consonnes doubles br/cr/dr etc
    • Un espace réservé pour noter son temps de lecture à chaque séance. 

    Double inconvénient : 

    • Tous les sons ne sont pas abordés. Non utilisable avec un lecteur vraiment débutant.
    • Pas de phrases, seulement des syllabes et des mots

    Qu'est-ce qu'on fait avec ?

     

    Pour rendre le tout un peu plus ludique et motivant, je varie les activités au grès de mes envies et des besoins des élèves. Quelques exemples :

    Les Jetons

    On gagne des jetons quand :

    • On lit correctement une ligne entière, une colonne, une phrase....
    • On a fait des efforts, même s'il y a une/des erreur(s)
    • On a réussi à s'auto-corriger
    • On a réutilisé une technique découverte précédemment...

    En fait les jetons quantifient le travail fourni.

    En fin de séance on dessine sa pile de jeton dans un histogramme (enfin, en général c'est moi qui le fait parce que c'est pas simple). Et on ne compare pas sa pile de jetons avec celle des autres mais avec notre propre pile de la séance précédente. Le but étant, bien sûr de faire de mieux en mieux.

    Aider les élèves à automatiser leur lecture : Tables et gammes de lecture

    En général la progression est assez impressionnante et ils sont très fiers de cette belle courbe qui monte.

    J'utilise des jetons dans ce genre :

    Tables de lecture

    On en trouve souvent dans les placards des écoles mais aussi par exemple sur Amazon. Et puis sinon, on peut bien prendre ce qu'on veut (des haricots secs, des petits cailloux...) mais j'aime bien la symbolique de la pile de jetons qui monte de séance en séance.  

    Jeu du "premier qui trouve" 

    Le premier qui trouve telle syllabe ou tel mot a gagné (un jeton ou juste le plaisir d'avoir gagné)

    Ou mieux, je lance un défi : vous avec 3 secondes pour trouver telle syllabe. Et je décompte : 3 - 2 - 1 - 0 ! (Tout le monde a la possibilité de trouver, pas de compétition)

    Lecture à double voix

     

    Il s'agit de lire avec un (ou plusieurs) camarade(s) d'une même voix, exactement au même rythme, à l'unisson. Il faut écouter l'autre, s'adapter à son rythme. Ne pas aller trop vite.  Essayer de ne pas se perdre les uns les autres.

    Les élèves peu sûrs d'eux sont rassurés et peuvent se raccrocher à la voix de leurs camarades.

    Lecture partagée

    Chaque élève lit à voix haute un mot chacun son tour (même pour les phrases, c'est amusant).

    Ca permet de travailler l'attention et pour les élèves qui n'ont pas trop confiance en eux c'est rassurant de lire avec le soutien des autres et de n'avoir qu'un mot à lire à la fois.

    Top Chrono

    • On se chronomètre sur la lecture d'une liste de mots ou de phrases. Une première fois. On note le temps.
    • Puis les autres élèves passent. (Pas de comparaisons entres élèves, ils le savent, je prends le temps d'en parler avant de commencer le projet sur les tables de lecture).
    • Chacun identifie ce qui lui a posé problème lors de la première lecture. Avec l'aide des camarades, on cherche des solutions pour contourner ces difficultés.
    • Ensuite, je les chronomètre sur une seconde lecture. Le but étant de battre son propre record (Ca marche presqu'à chaque fois) et aussi de se rendre compte que de relire 2 fois permet : une lecture plus rapide, plus efficace et une meilleur compréhension car l'attention est libérée.
    • Parfois on se re-chronomètre sur d'anciennes pages quelques semaines après. Quel plaisir de voir qu'on est devenus beaucoup plus rapide.

    Aider les élèves à automatiser leur lecture : Tables et gammes de lecture

    Le Son cible

    On ne lit que les syllabes ou mots dans lequel il y a tel son. (Je choisis pour chaque élève un son qui est un peu difficile pour lui)

    Lecture en couleur

    Quand un son pose vraiment problème pour un élève, on lui choisit une couleur : Par exemple le "b" en bleu parce que ça commence pareil ou le "s" en vert parce que ça fait penser au serpent vert des alphas... le choix se fait avec l'élève concerné, en fonction de ce qui lui parle le plus.

    L'élève le colorie à chaque fois qu'il le rencontre.

    Quand on passe à la page suivante, on essaye sans coloriage. Si la difficulté persiste, on le colorie de nouveau.

    En général au bout de quelques pages, plus besoin de passer par la couleur. (Je les incite à voir la couleur dans leur tête quand ils rencontrent la lettre, même si elle n'est pas colorée)

    1000 voix

    On lit et relit plusieurs fois les mots/phrases avec une grosse voix d'ogre, une petite voix de souris ou une drôle de voix de canard.

    Et pour finir...

     

    - On complète le travail avec les tables de lecture par un travail avec des lettres mobiles. (Carrés de bristol avec sons écrits en script). Je vous raconte ça une autre fois...

    - Enfin, surtout, on ne reste jamais trop longtemps sur la même page, pour éviter l'apprentissage par coeur. Ce n'est pas le but. 

    Certaines idées me sont venues suite à une discussion avec une collègue maîtresse E de mon département et d'autres grâce à la lecture de ce super petit livre : 100+ idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques de Gavin Reid et Shannon Green 

    Tables de lecture

     

     

    Et vous ?  Vous avez des astuces pour favoriser l'automatisation en lecture ?
    Vous utilisez les tables de lecture ? Comment ?

     

    Pin It

    10 commentaires