• Si tu ne sais pas, demande. Si tu sais, partage.

     Télécharger « Si tu ne sais pas.pdf »

     

    Je suis enseignante au sein d'un RASED : Réseau d'Aides Spécialisées aux Élèves en Difficultés. Et pourtant, il est rare que j'Aide un élève à proprement parler. Jamais de "Attend, je vais t'aider".

    Je laisse les élèves réfléchir à voix haute, se questionner (je ne réponds pas aux questions qu'on me pose, je les écoute et tourne mon regard vers un autre élève qui peut avoir la réponse ;) ), interagir, essayer, se tromper, refaire...

    Parce que c'est tellement plus formateur et gratifiant d'avoir réussi seul plutôt qu'avec l'aide de l'adulte.

    Et puis, je renvoie à cette affichette, la meilleure façon d'apprendre et de retenir, c'est d'enseigner aux autres. 

    Bref, du coup quand je suis tombée sur cette phrase chez "Si c'est pas malheureux" (Un super blog pour les pedagogeeks) je me suis empressée d'en faire une affichette pour ne pas oublier.

    Pin It

    6 commentaires
  • Télécharger « metacognition penser sur ses propres pensées.pdf »

    Une petite affiche pour se souvenir de l'importance de discuter avec les enfants de ce qui se passe dans leur tête quand ils apprennent. Comprendre comment notre cerveau fonctionne, ce qui nous aide à mémoriser, ce qui peut nous induire en erreur, ce qui nous a mené à la réussite... c'est déjà la moitié du boulot de fait pour la suite !

    Un livre qui m'a beaucoup appris : Apprendre et comprendre, place et rôle de la métacognition dans l'aide spécialisée. (Comme d'habitude, je prête volontiers)

    La métacognition ou "Penser sur ses propres pensées"

     Plus d'infos sur ce livre en cliquant ici

     

    Et vous ? Vous discutez métacognition avec vos élèves ?

    Pin It

    2 commentaires
  • Apprendre le nom des lettres

     

    « Ne pas savoir dire le nom des lettres dun mot donné,

    cest se retrouver exclu de nombreux échanges de classe » 

     

    André  Ouzoulias

     

    Je vous ai listé ci-dessous quelques idées pour aider les élèves qui ont du mal à mémoriser le nom des lettres. J'ai essayé de cibler des activités multisensorielles. Pour plus d'infos, pour les courageux, vous pouvez aller lire mon mémoire sur l'apprentissage multisensoriel de la lecture

    Un petit rituel à chaque début de séance avec certains groupes de GS : remplir le tableau de progrès de la connaissance des lettres. Les élèves peuvent ainsi savoir ce qu'on attend d'eux, mesurer leurs progrès et voir le chemin restant à parcourir :

    Apprendre le nom des lettres

    Télécharger « tableau de progres alphabet.pdf »

    (Tableau à imprimer en A3 si on veut utiliser les petits post-it standards 38mm x 51mm)

     

    A chaque séance on change d'outil pour vérifier les nouvelles lettres maîtrisées et en apprendre d'autres :

     

    --- LES JEUX ÉLECTRONIQUES ---

     Leapfrog Boite-o-lettres ou magnet-o-lettres ou équivalent

    Apprendre le nom des lettres

    Déroulement : L’élève annonce le nom de la lettre. Il vérifie en insérant la lettre dans le boitier puis colorie la lettre dans son tableau de progrès si la réponse est correcte.

    Différenciation : Dans un premier temps, les élèves choisissent eux-mêmes les lettres qu’ils souhaitent tester en fonction de leurs capacités (Avec leur tableau de progrès sous les yeux) Puis l’enseignant peut les aiguiller.

     

    --- LES LETTRES RUGUEUSES ---

    Apprendre le nom des lettres

    On les fabrique

    Apprendre le nom des lettres

     Ou alors, on achète le super abécédaire à toucher de Bathazar (Un des rares support avec les lettres ne capitales d'imprimerie) 

    Mon article sur les lettres à toucher, c'est ici : http://maitresseuh.eklablog.com/lettres-a-toucher-chiffres-rugueux-et-compagnie-a106864534

    Déroulement : L’enseignant montre la carte de la lettre rugueuse, l’élève donne une première réponse. Il vérifie en effectuant le tracé du bout du doigt et peut donner une seconde réponse s’il le souhaite. Après validation collective (discussion avec les pairs…) : l’élève colorie la lettre dans son tableau de progrès si la réponse est correcte.

    Différenciation : L’enseignant choisit les lettres en fonction des besoins  de chacun.

    (Si on veut vraiment mener un apprentissage systématique du nom et/ou son des lettres avec les lettres rugueuses, la leçon en trois temps Montessori est plus judicieuse. Même principe que pour les chiffres.)

     

    ---LE MAGNATAB DES LETTRES ---

    Aider les élèves à mémoriser le nom des lettresAider les élèves à mémoriser le nom des lettres

    Le stylet aimanté du Magnatab attire les petites billes qui composent chacune des lettres et permet à l’enfant une approche multisensorielle de l’alphabet en stimulant le mouvement, le sens tactile, sonore et visuel. Multiplier les entrées pour mieux mémoriser.

     

    --- L'ABÉCÉDAIRE POP UP : ABC 3D de Marion Bataille ---

    (vraiment génial)

    Apprendre le nom des lettres  Apprendre le nom des lettres

     ( Vous trouverez une vidéo de l'abécédaire en cliquant  )

    Déroulement : L’enseignant ouvre une page de l’abécédaire, l’élève donne le nom de la lettre. Après validation collective (discussion avec les pairs…) : l’élève colorie la lettre dans son tableau de progrès si la réponse est correcte.

    Différenciation : L’enseignant choisit les lettres en fonction des besoins  de chacun.

     

    --- LES LETTRES A CONSTRUIRE ---

    Aider les élèves à mémoriser le nom des lettres

    Plus d'infos dans un article rien que sur ça : Aider les élèves à associer les différentes écritures des lettres

      

    --- PUZZLE DE L'ALPHABET ---

    Apprendre le nom des lettres

     On en trouve plein sur Amazon par exemple

    Déroulement : Mettre toutes les pièces dans un petit sac en tissu. L’élève en tire une au sort, s’il connait le nom de la lettre il la place sur le puzzle. l’élève colorie la lettre dans son tableau de progrès si la réponse est correcte.

    Différenciation : Distribuer des « jokers » aux élèves en fonction du nombre de lettres qu’ils savent déjà reconnaitre (voir tableau de progrès). Quand un élève tire une lettre qu’il ne connait pas, grâce à son joker il peut « faire appel à un ami »

     

    --- LOGICIEL : LE JEU DE l'ALPHABET ---

    Les élèves peuvent travailler avec en autonomie. Il s'agit de retrouver la lettre demandée par "la gentille dame qui parle dans l'ordinateur". On peut jouer avec les lettres majuscules ou minuscules, avec toutes les lettres ou seulement certaines...

    Apprendre le nom des lettres

     

    Téléchargeable gratuitement sur le site des logiciels de Vincent 

    --- LA SOUPE AUX LETTRES ---

    Apprendre le nom des lettres

    Un jeu qui se joue avec une vieille casserole, une louche, un bol par élève et des lettres en mousse (On en trouve souvent dans les classes de maternelle).

    Déroulement : L’élève attrape une lettre avec la louche et peut la mettre dans son bol s’il connait son nom. Validation collective. l’élève colorie la lettre dans son tableau de progrès si la réponse est correcte.

    Différenciation : Chaque élève choisit les lettres qu’il attrape en fonction de son niveau.

     

    --- LE CHEMIN DE LETTRES ---

     Apprendre le nom des lettres

    Préparation : Faire un chemin de lettres au sol avec un crayon Lyra triple one effaçable à l’eau. Depuis que j'ai découvert ces crayons j'écris sur les tables, au sol, sur les portes, sur les tableaux blancs, sur les placards... et après, hop ! Un coup d'éponge humide ou d'essuie-tout avec un peu d'eau et c'est effacé. Une vraie bonne découverte. Si on n'en a pas on peut aussi tracer les lettres à la craie, au scotch, avec des dalles de lettres puzzle, des lettres plastifiées, des lettres inscrites sur des post-it…)

    Ecrire les lettres de la plus fréquente à la moins fréquente (E, S, A, I, T, N, R, U, L, O, D, C, P, M, V, Q, F, B, G, H, J, X, Y, Z, W, K)

    Déroulement : Les élèves doivent sauter (ou avancer) d’une lettre à l’autre en annonçant le nom de la lettre. En cas d’erreur, il essaye de mémoriser la lettre (tracé au doigt, image mentale, recherche de mot connu contenant cette lettre…)  puis recommence du départ.

    Différenciation : Chaque élève va jusqu’où il est capable d’aller. Le but n’est pas d’aller jusqu’au bout ni d’aller plus loin que les autres. Le but est d’aller plus loin la deuxième fois que la première. (A ce propos cette affiche peut être utile)

     

    --- J'AI... QUI A... ? ---

    Apprendre le nom des lettres

    On peut télécharger le jeu sur le blog Trousse et Cartable

    Déroulement : Un premier élève annonce ce qui est inscrit sur une de ses cartes, par exemple : "Qui a A ?". Celui qui possède la carte lui répond "J'ai A" et enchaîne avec la suite de sa carte "Qui a E ?" Et ainsi de suite, jusqu'à épuisement des cartes. L’enseignant note les réussites dans le tableau de progrès de chacun (les élèves peuvent colorier après)

    Différenciation : Au moment de la distribution des cartes, tenir compte des capacités de chacun.

    --- TOURS DE LETTRES ---

     Apprendre le nom des lettres

     

    Déroulement : Inscrire, sur un bloc Duplo, une lettre au marqueur craie (si on veut récupérer les Duplo après c'est mieux, ça s'efface à l'eau). L’élève doit donner le nom de la lettre avant de pouvoir prendre le bloc. Il empile ses blocs. En cas d’erreur, il essaye de mémoriser la lettre (tracé au doigt, image mentale, recherche de mot connu contenant cette lettre…) puis il recommence une autre tour du départ. A la fin les lettres nouvellement reconnues sont coloriées dans le tableau de progrès

    Différenciation : Les lettres sont données de la plus fréquent à la moins fréquente (E, S, A, I, T, N, R, U, L, O, D, C, P, M, V, Q, F, B, G, H, J, X, Y, Z, W, K) En fonction du niveau des élèves, on n’est pas obligé de commencer des premières lettres. Chaque élève va jusqu’où il est capable d’aller. Le but n’est pas d’aller jusqu’au bout ni d’avoir une plus grande tour que les autres. Le but est d’avoir une plus grande tour la deuxième fois que la première.

     

    --- LA MARCHANDE DE LETTRES ---

    Apprendre le nom des lettres  Apprendre le nom des lettres

    On peut utiliser l'Atelier des mots de Nathan ou se fabriquer le matériel. On trouve des fiches gratuites sur certains blogs, par exemple sur Maternelle et direction

    Apprendre le nom des lettres

    Déroulement : Chaque enfant doit venir acheter des lettres pour recomposer un mot. Pour cela, il dispose de 3 sous : à chaque fois qu’il vient acheter des lettres, il donne un sou (l’enfant a donc droit à 3 essais pour recomposer entièrement son mot)

    Différenciation : Choix des mots pour chaque élève : Longueur du mot,  « Difficulté » ou fréquence des lettres, présence ou non de lettres doubles.

    Plus d'infos sur le site de l'académie de Créteil ou sur celui de l'école de Jarcieu.

     

    --- Jeu Vidéo : ABC kids ISLAND alphabet ---

    Pour l'instant disponible uniquement sur Google Play (Donc il faut avoir une tablette... mais pas un Ipad). Une version gratuite, une autre (plus complète) payante. Intéressant car permet un travail en autonomie et on a bien le lien entre le visuel et l'auditif.

     

    ------- 

      Pendant tous ces jeux, je travaille toujours avec les capitales d'imprimerie et j'insiste d'abord surtout sur les lettres les plus fréquentes :

    Apprendre le nom des lettres

     

    Un dernier jeu quand on connait déjà pas mal de lettres, pour automatiser : Spot it ! Alphabet

    Aider les élèves à mémoriser le nom des lettres

     

    D'autres idées pour apprendre le nom des lettres ?

     

    Pin It

    23 commentaires
  •  Une petite affiche pour lutter contre le stress de la compétition à tout prix ;)

    Télécharger « le but n'est pas d'être le meilleur.pdf »

     

    Un petit album pour illustrer cette pensée positive :

    On ne gagne pas tous les jours - Maria Papayanni

    Le but n'est pas d'être meilleur que les autres...

     • Le vrai vainqueur n’est pas toujours celui qui va le plus loin, le plus vite, le plus haut.

     • L’amour entre frères est plus fort que l’esprit de compétition.

    Les deux frères, Castor et Pollux, jouent tout le temps ensemble et ils se retrouvent donc toujours en compétition. Alors que Castor va plus vite, plus haut et gagne constamment, Pollux ne parvient jamais à être le premier, celui qui crie : «J’ai gagné !!!» comme son frère le fait sans arrêt. Il en est très malheureux et ne parvient pas à retrouver confiance en lui. Sa maman l’encourage, mais rien n’y fait... Jusqu’au jour où, à deux doigts de l’emporter, il se rend compte que l’important n’est pas de vaincre mais de gagner sur soi-même.

    Il n'est malheureusement plus édité mais on le trouve parfois d'occasion, par exemple sur Princeminister. 7€ de réduction sur votre 1ère commande en passant par ce lien de parrainage.

     

    Vous connaissez d'autres références à ce sujet ?

     

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Et comme toujours...

    Je vais t'apprendre, ça va m'apprendre...

    Pin It

    2 commentaires
  • L'association Suisse Dyspra'quoi a publié un dossier pour décrire ce qu’est la dyspraxie, ses « troubles associés » et ses conséquences dans la vie familiale et scolaire de l’enfant.

    On trouve aussi dans ce dossier quelques aides qui peuvent être mises en place à l'école et/ou à la maison.

    Dyspra'quoi

    Télécharger «dossierdyspraxie.pdf »

    Un enfant maladroit, qui se cogne et trébuche.

    Qui est encore peu autonome pour l’habillage, les repas et la toilette.

    Qui aime peu les activités motrices et de coordinations, qui entre peu dans les jeux de constructions et les jeux de règles.

    Qui présente à l’école des difficultés dans l’écriture, dans l’organisation dans une tâche, dans les bricolages et à la gymnastique.

    Qui peine à se concentrer et se fatigue vite.

    Qui a peu confiance en lui et évite les contacts sociaux.

    Pourtant, il est un enfant vif, intelligent et curieux.

    Peut-être un enfant dyspraxie ?

     

    Un peu de lecture pour aller plus loin

    Toujours le fameux p'tit bouquin qui va bien quand on n'a pas beaucoup de temps (Idées à piocher au grès des besoins). En suivant le lien Amazon (en cliquant sur l'image) on peut feuilleter pas mal de pages de cet ouvrage :

    Dyspra'quoi 

    Et d'autres que je n'ai pas (encore) lu, mais qui semblent prometteurs au vu des commentaires des lecteurs :

    Dyspra'quoi   Dyspra'quoi

    Vous avez d'autres ressources sous le coude concernant la dyspraxie ?

    Pin It

    3 commentaires
  • Littérature jeunesse

    Télécharger « catalogue_jeunesse livres differences.pdf » 

     

    Un catalogue de littérature jeunesse (de la maternelle au collège) concernant l'acceptation des différences, publié par l'Agence Wallone pour l'intégration des personnes handicapées.

    On y trouve des livres traitant de l'acceptation de la différence de manière très imagée et générale mais aussi des livres beaucoup plus explicites et traitant des différences de chacun, chacune (Du diabète à l'autisme en passant par la dyslexie ou la mucoviscidose par exemple)

    Très complet :

     

    TABLE DES MATIÈRES

    - S’accepter tel qu’on est

    - Documentaires et jeux sur le handicap

    - Outils pour animation de groupe

    - C’est quoi, ta différence ?

    - Allergie

    - Amputation

    - Anorexie

    - Arthrite juvénile

    - Asthme

    - Autisme

    - Automutilation

    - Cancer, leucémie

    - Cécité

    - Coma

    - Daltonisme

    - Dépression, mal-être

    - Diabète

    - Dyslexie, troubles d’apprentissage

    - Enurésie

    - Epilepsie

    - Famille d’accueil

    - Fente labio-palatine ( bec-de-lièvre )

    - Handicap mental

    - Handicap moteur

    - Hospitalisation

    - Hyperactivité, troubles de l’attention

    - Infirmité motrice cérébrale

    - Maladie d’Alzheimer

    - Maladie de Marfan

    - Maladie neuromusculaire

    - Mort, deuil

    - Mucoviscidose

    - Nanisme, petite taille

    - Obésité

    - Sclérose en plaques

    - Strabisme

    - Surdité

    - Syndrome de Rett

    - Syndrome de Williams

    - Tics et tocs, syndrome Gilles de la Tourette

    - Trisomie

    - Troubles du langage, bégaiement, mutité

    - Troubles mentaux

    Pin It

    2 commentaires
  •  Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?

    Pictoselector : un petit logiciel contenant 27000 pictogrammes ! (C'est complètement fou hein ??!!) Et en plus il est gratuit (Oui, oui, incroyable je vous dis !)... il faut quand même essayer de faire un peu de tri pour trouver des jolis pictos qui vont vraiment à l'essentiel, simples et sans fioritures.

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

    On en trouve aussi de très chouettes ici (d'une simplicité remarquable mais en moins grande quantité)  : http://www.sclera.be

     

    Ok mais les pictogrammes ça sert à quoi ?

    Ça sert à aider certains élèves à s'exprimer ou à comprendre les messages oraux en leur donnant des petites images très simples. Ils peuvent les utiliser à la place des mots qu'ils n'ont pas. (Ça peut être pour différentes raison : dysphasie, aphasie, mutisme sélectif, autisme...) On peut aussi les utiliser pour qu'il puisse nous comprendre par un autre biais que par les mots. (Je pense surtout à certains enfants dysphasiques).

    Et même pour ceux qui ont accès au langage oral, ça sert à avoir un renforcement visuel et à les épauler dans l'apprentissage du langage écrit (consignes par exemple)

     

    Bénéfices

    - Leur donner la possibilité de s'exprimer et de comprendre les messages oraux.

    - Eviter les frustrations

    - Leur donner un soutien qui les aidera à entrer dans la communication verbale.

    - Augmenter leur estime de soi. (Je suis capable de communiquer !)

     

    Je commence par quels pictos ?

    Quelques idées en vrac, à adapter aux besoins de l'enfant :

    - Les besoins de base (manger, boire, dormir, aller aux toilettes etc.) : surtout pour les élèves de maternelle.

    - Les sentiments (Content, triste, en colère...)

    - Les gestes du quotidien (Habillement, propreté etc.) On trouve de chouettes pictos gratuits sur Hoptoys pour faire des séquences

    - Le matériel de la classe

    - Les règles de la classe

    - Les différents moments de la journée (récréation, cantine, fin de la classe etc.)

    - Les consignes (découper, entourer, colorier...). On peut trouver ces pictos avec des jeux et des exercices à faire avec chez Classeur d'école :

     ou chez Orphéécole :

    Bien sûr, pas tout d'un coup. On commence avec une petite poignée de pictos (2 ou 3 ?) puis on en introduit de nouveaux au fur et à mesure.

     

    Comment les introduire ?

    Au moment où l'enfant en a besoin. Au début c'est l'adulte qui va montrer les pictos à l'enfant. Par exemple si on pense qu'il a besoin d'aller aux toilettes, lui montrer le picto correspondant. Et surtout toujours verbaliser pour lui, en même temps que l'on montre le picto. Par exemple : "Tu as besoin d'aller aux toilettes ? Tu veux que je t'accompagne ?"

    Par la suite, l'enfant va commencer à utiliser les pictos seuls. A les montrer pour s'exprimer. A ce moment là, la verbalisation pourra devenir "Tu as besoin d'aller aux toilettes. Je vais t'accompagner." La répétition et l'association du visuel et de l'auditif aident l'enfant à entrer dans le langage oral.

     

    Comment les utiliser ?

    - En situation de communication courante

    - Dans le planning quotidien (les pictos peuvent tout simplement être ajoutés au planning de la classe)

    - Dans des mémos pour réaliser certaines tâches. (Par exemple pour l'habillage, mettre une petite affichette près du porte-manteau avec les pictos suivants : enfiler ses chaussures, fermer ses chaussures, mettre sa veste, fermer sa veste mettre son bonnet/chapeau/gants... ou pour le passage aux toilettes : se déshabiller, aller au toilettes, se rhabiller, se laver les mains, se sécher les mains...)

    - Pour la compréhension des consignes de travail : colorier, entourer... le picto peut être imprimé sur la feuille ou bien on peut poser la carte du picto correspondant sur la table.

    - Pour les règles de vie de la classe et préciser les comportements attendus et/ou les comportements à éviter.

     

    Comment stocker les pictos dont l'enfant aura besoin pour communiquer ?

    - On peut par exemple fabriquer un petit classeur exprès avec des velcros au dos des pictos (ou de la patafix ? ou des bandes aimantées pour pouvoir les accrocher au tableau si besoin ?) Explications ici.

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

    - Ou alors, en reprenant le même principe on peut stocker les pictos sur un tableau, affiché dans un coin de la classe. Ou dans un bidule porte étiquettes comme on en trouve souvent dans les classes de maternelle. Mais l'enfant ne pourra pas l'emmener avec lui (récré, salle de motricité, toilettes, cantine...). Je trouve ça dommage. 

     Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

     - Autre solution : une petite mallette à cases (On les trouve dans les magasins de brico ou sur Amazon)

     Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

    - Ou bien encore créer un petit éventail avec une attache parisienne ou un anneau de porte-clé (ça permet de les suspendre au crochet à cartable de son bureau)

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école  Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?

    - Ou dans une pochette à CD

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

    - Pour les petits qui ont peu de pictos : un système avec mousqueton à porter toujours sur soi : La trousse portative Ideo qu'on trouve chez Hoptoys.

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?

     

    - Si vous avez d'autres idées, partagez !

    Il ne va pas prendre de mauvaises habitudes et se conforter dans cette communication "muette" ?

    Normalement non. On observe généralement que ceci est une aide qui, au contraire, favorise l'entrée dans le langage oral. Il faut cependant faire attention à accompagner le plus souvent possible le picto d'un mot ou d'une petite phrase qui sera au début prononcée POUR l'enfant... et on l'espère, un jour, PAR l'enfant.

     

    Pour aller plus loin...

    On peut compléter l'utilisation des pictogrammes avec les signes de la LSF qui correspondent (C'est le principe du Makaton)

     

    Des petits livres qui peuvent être utiles :

    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    

     

     Et vous ? Vous utilisez les pictos ? Pour qui ? Pour quoi ? Comment ?

     

    Pin It

    16 commentaires
  • Pour les élèves dyslexique, apprendre une leçon ou un poème à partir d'une trace écrite, répondre à des questions de compréhension sur un texte etc. est très compliqué. Toutes leurs ressources sont utilisées pour le déchiffrage, le cerveau n'est plus disponible pour comprendre et apprendre. On peut alors utiliser un logiciel de synthèse vocale. Le but :

    Passer d'un texte écrit à un fichier audio (A emmener à la maison pour les devoirs sur une clé usb par exemple)

    On peut utiliser le logiciel gratuit Balabolka (Signifie "Moulin à paroles" en russe)

    Yaki to me

    Il suffit de copier/coller son texte dans la grande fenêtre blanche, d'appuyer sur le bouton "play" en haut pour que madame Balaboka lise votre texte. Ensuite : "Fichier" "Enregistrer le fichier audio" pour enregistrer son oeuvre en mp3. Si vous avez des soucis, demandez moi ;) On peut choisir la vitesse, le timbre de la voix etc.

    Si on préfère, on peut faire la même chose en ligne avec Yaki to me. (Penser à choisir la dame qui parle français) Mais je trouve le résultat un peu moins bien.

    Petit lecture pour la route : 100 idées pour venir en aide aux élèves dyslexiques. Rapide et agréable à lire, on peut pioche dedans selon ses besoins. Il fourmille de bonnes idées. (Comme tous les autres de la même collection). Je l'ai et peut vous le prêter à l'occasion.

    Et vous ? Vos logiciels utiles pour les dys ?

    Pin It

    6 commentaires