Comment évaluer les difficultés des élèves ? 15 outils incontournables

Maître de classe ou de RASED, vous vous êtes déjà posé ce genre de questions ?

  • Comment identifier les élèves en difficulté ?
  • Comment évaluer les élèves pour faire des groupes de niveau / de besoins ?
  • Quels élèves rencontrent quelles difficultés ?
  • Il est en difficulté en lecture… mais qu’est-ce qui coince vraiment ?
  • Les difficultés que j’ai repérées chez cet élève, est-ce vraiment préoccupant ?
  • Est-ce mes élèves qui ont un faible niveau ou moi qui suis trop exigeant ?

Pour vous aider à répondre à trouver des réponses, je vais vous expliquer comment j’évalue les difficultés des élèves en tant que maîtresse E.

Mais je pense que pas mal de choses s’appliquent tout à fait à un maître de classe.

Comment évaluer les difficultés des élèves ? 15 outils incontournables


Avant toute chose

Avant toute évaluation, il me semble que l’important c’est de savoir :

Ce qu’on cherche

Que veux-je évaluer ?
Quel domaine ?
Quelles compétences ?

Pour ça je m’appuie sur les infos recueillies : demandes d’aide, entretien avec l’enseignant, observations…
Je pars des besoins des collègues, des élèves, des difficultés pressenties etc. :

“Cette année j’ai l’impression qu’ils ne comprennent rien à ce qu’ils lisent”
“Ils ont un mauvais niveau en maths, mais je ne sais pas par quel bout y prendre”
“Je ne comprends pas pourquoi il ne parvient pas à entrer dans la lecture” …

Et je m’appuie aussi sur mes propres observations.

Pourquoi on évalue

Que va-t-on concrètement mettre en place à la suite des évaluations ?
Ateliers différenciés pour l’ensemble des élèves ?
– Séances de remédiation ?
Adaptations en classe ?

Selon ce qu’on envisage pour la suite, l’évaluation choisie ne sera pas la même.

Il faut que les évaluations débouchent sur quelque chose directement en lien avec celles-ci, sinon, c’est du temps perdu.
Et puis pour les élèves en difficulté, ça change tout. On peut clairement expliquer nos intentions, c’est rassurant :

“Nous allons faire ce petit test pour savoir où vous en êtes, ce que vous savez faire, ce qui est plus difficile… ça nous aidera ensuite à mettre en place des choses pour aider chacun à progresser à son juste niveau, ni trop dur, ni trop facile. Faites de votre mieux, mais il y aura forcément des erreurs, tant mieux, ce sont elles qui nous aideront à savoir sur quoi travailler.”

Un exemple concret

L’année dernière, en début d’année scolaire, dans mon école de rattachement :

  • Des difficultés en langage oral avaient été identifiées pour beaucoup d’élèves de GS, par les enseignants, dès la MS (voire avant). Mais rien de clairement identifié pour la plupart d’entre-eux.
  • J’ai fait passer des évaluations en langage oral à tous les GS, pour préciser la nature des difficultés pour chaque élève : syntaxe ?  lexique ? prononciation ?
  • Puis, avec les enseignants, nous avons mis en place des ateliers de langage personnalisés en fonction des compétences spécifiques à travailler pour chaque élève (Catégorisation du lexique, marqueurs morpho-syntaxiques, prononciation des doubles consonnes tr br cl gl …)

Mais je ne le referai pas cette année car pas de besoins identifiés dans ce domaine.

Les évaluations individuelles

Là encore, il me semble qu’il faut se limiter aux évaluations vraiment nécessaires.

Je n’en fais passer que si les évaluations de la classe et les diverses infos que j’ai reçue ne me suffisent pas à cerner précisément le niveau de l’élève et ses difficultés.

Je fais aussi parfois passer une mini éval toute riquiqui sur 1 ou 2 compétences très ciblées, pour avoir un indicateur de début d’aide. Je refais passer la même à la fin (et parfois même à mi-parcours) pour qu’on (l’élève, l’enseignant, les parents, moi) puisse voir le chemin parcouru.


Des évaluations étalonnées… ou pas ?

Si on souhaite situer le niveau du/des élève(s) par rapport aux autres élèves du même age (ou niveau de classe), il faut un test étalonné (C’est à dire qu’on vous donne les moyennes, écarts-types etc.)

Utile pour savoir si la difficulté est réelle ou non, en se détachant du contexte :

  • Cet élève considéré en difficulté par rapport aux autres de sa classe, ne serait-il pas tout simplement considéré comme “élève moyen” en REP ? Relève-t-il vraiment d’une aide spécialisée ?
  • Cet élève semble vraiment en difficulté mais les parents ne souhaitent pas mettre en place les aides nécessaires, ils disent que la maîtresse est trop exigeante. Les données objectives d’un test peuvent parfois aider.

Les tests étalonnés à destination des enseignants sont peu nombreux. Je les signalerai dans la liste d’outils que je propose ci-dessous.

Mais l’étalonnage n’est pas toujours nécessaire. Selon la situation, on peut très bien s’en passer.


Quels outils d’évaluation ?

Tous ces outils d’évaluations peuvent aussi bien être utilisés par un maître de classe que par un maître de RASED

Certains maîtres E utilisent des outils d’évaluation d’orthophonistes, de psychologues ou de médecins J’ai fait le choix de ne pas les mentionner ici, pour tous les questionnements que ça soulève (Est-on habilités à s’en servir ? En partie ou dans leur intégralité ? Et si un spécialiste utilise le même test, les résultats seront faussés ? etc.)

Langage oral

  • Langage oral en maternelle du groupe départemental maternelle 36 (Inspection de l’Indre Tour Orléans) – GS – Gratuit – Non étalonné : Vraiment très bien fait pour évaluer toutes les composantes du langage oral. Je l’utilise aussi bien pour évaluer l’ensemble d’une classe (Attention, la passation est longue car à passer en individuel) que pour évaluer un élève en particulier.

Langage écrit

  • Prévelire d’Ouzoulias : On est clairement dans une optique de prévention. C’est un dispositif de prévention des difficultés dans l’apprentissage de la lecture à travers un suivi tout au long de la GS, du CP et du CE1 par le biais :
    – D’une observation continue (dans le cours ordinaire des activités de classe)
    – D’évaluations différenciées (dans le cas où l’observation continue n’a pas été parlante).Comment évaluer les difficultés des élèves ?

    32 compétences ciblées réparties en trois domaines :
    – Compétences favorisant la compréhension des textes écrits.
    – Compétences favorisant le traitement des marques écrites et la reconnaissance des mots écrits.
    Lecture proprement dite et facteurs favorisant la réussite.

    Pour chaque compétence, on nous donne :
    – Son rôle dans le développement de l’enfant vers la lecture
    – Une indication du moment où son acquisition est raisonnablement attendue (début, milieu ou fin d’année)
    – Des propositions de modalités d’apprentissage

  •  MEDIAL d’Ouzoulias : Moniteur pour l’évaluation des Difficultés de l’Apprenti Lecteur CP/CE1. Complémentaire à Prévelire. Mais là, on est dans une optique de remédiation.Objectif : aider les enseignants, spécialisés ou non, à concevoir, pour les élèves de cycle 2 en difficulté en lecture :
    – un enseignement adapté aux besoins
    – les aides à apporter (APC ou aide E)

    Comment évaluer les difficultés des élèves ?

    Pour chaque enfant, il permet d’établir un diagnostic précis de ses difficultés et de ses réussites, de mieux comprendre son cheminement, d’adapter l’enseignement à ses besoins ou d’élaborer des pistes de remédiation.

    Au CP, l’évaluation diagnostique est individuelle ; elle ne concerne que les élèves en difficulté dans l’apprentissage de la lecture, quel que soit le moment de l’année.

    Au début du CE1, une évaluation-bilan collective très courte permet d’abord de repérer précisément les élèves en difficulté en lecture. Pour ceux-ci, comme au CP, l’enseignant peut ensuite entreprendre une évaluation individuelle afin de poser un diagnostic précis.

    La Circonscription Dordogne Nord a mis en ligne une adaptation du MEDIAL avec notamment une évaluation en passation collective pour le CP.

  • OURA LEC CP de CogniSciences – Téléchargeable gratuitement : C’est un indicateur de l’évolution de l’acquisition de la lecture au cours du CP (Lettres, sons, syllabes, pseudo-mots, mots, phrases, fluence)

    Comment évaluer les difficultés des élèves ?

    Les évaluations proposées ont été étalonnées à 4 moments-clés de l’année :
    – 2ème quinzaine de septembre
    – 1ère quinzaine de décembre
    – 2ème quinzaine de mars
    – 2ème et 3ème semaine de juin

  • Je lis, je comprends de R.Goigoux : Pour évaluer la compréhension écrite du CE1 au CM2, en individuel ou en collectif. Non étalonné. Téléchargeable gratuitement sur le site de l’académie d’Orléans-Tour.Comment évaluer les difficultés des élèves ?
    Un module pour chaque niveau, avec 4 séances d’évaluation pour commencer puis des séances pour travailler les différentes compétences évaluées :
    – Repérer les connecteurs
    – Repérer les substituts
    – Faire des inférences
    – Repérer les marques morphosyntaxiques
    – Retrouver les idées essentielles d’un texte
    – Formuler des hypothèses
  • ELFE (Évaluation de la Lecture en FluencE) de Cogni-Sciences – Étalonné du CE1 à la 5ème – Téléchargeable gratuitement (On le trouve également au début des outils de Fluence de La Cigale)Comment évaluer les difficultés des élèves ?
    C’est un test que j’utilise énormément pour savoir rapidement (1 minute par élève) si les difficultés de compréhension en lecture proviennent d’une fluence insuffisante. Je l’utilise aussi beaucoup pour prévoir des ateliers de lecture en classe.
    Pour plus d’infos sur la Fluence en lecture, vous pouvez lire cet article :

Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie
Comment évaluer les difficultés des élèves ?

  • ROC Repérage Orthographique Collectif de Cogni-Sciences – Du CM2 à la 5ème – Téléchargeable gratuitement
    Permet de repérer les élèves en grandes difficultés de lecture/orthographe. Passation collective

Comment évaluer les difficultés des élèves ?

Divers

  • Evaluation structuration de la pensée en GS du groupe départemental maternelle 36 (Inspection de l’Indre Tour Orléans) – GS – Gratuit – Non étalonnéVraiment très bien fait pour évaluer :
    – Opérations logiques (classer, sérier, dénombrer)
    – Temps
    – Espace
    – Algorythmes
    Je l’utilise surtout pour les opérations logiques (J’ajoute une épreuve de conservation)

Et pour le reste ?

  • J’utilise les évaluations nationales, quand elles existent : Je participe généralement à l’analyse des résultats, j’en profiter pour mettre en place des actions de prévention ou de remédiation des difficultés identifiées.

“La banqu’outils pour l’évaluation regroupe des livrets et plus de 400 fiches que l’enseignant peut utiliser pour mettre en place des évaluations à des fins diagnostiques et selon les objectifs poursuivis au sein de sa classe. Le but est de permettre d’identifier les difficultés potentielles de chaque élève et, ainsi, de mettre en place une réponse adaptée.”

Certaines sont étalonnées. Mais pas toujours facile de s’y retrouver.

L’avantage : possibilité de faire une recherche sur des compétences ciblées.

  • Evaluations maison ou trouvées sur internet : Quand je n’ai pas besoin d’étalonnage et/ou que je ne trouve pas mon bonheur dans les tests évoqués précédemment.

J’avoue que des évaluations étalonnées en mathématiques me font cruellement défaut… il m’arrive de piquer quelques épreuves dans le TEDI-MATHS sans rien dire à personne 🙁


Et après l’évaluation ?

C’est là que tout commence

Un retour écrit

Je rédige souvent un retour écrit pour l’enseignant et un autre pour les parents. On y trouve :

  • Les résultats de l’évaluation. J’essaye d’être assez synthétique. Pour les évaluations de groupes classes, j’utilise des tableaux et/ou des graphiques (Réalisés avec Word)
  • Mon analyse : Pour les évaluations individuelles, les points forts/faibles, ce qui a fait obstacle à la réussite. Les éventuelles questions que cela soulève… Pour les évaluations collectives : Les difficultés récurrentes, les points d’appuis, les groupes de besoin qui se dégagent…
  • Des idées de pistes à explorer en fonction des besoins et envies de chacun : adaptations, jeux, outils, attitudes à adopter, astuces, idées d’actions de prévention, de projets de remédiation…

Une analyse avec l’élève / les élèves

Je décortique l’évaluation avec le/les élève(s) concernés. On s’interroge, on investigue :

Quels sont les choses que tu penses avoir réussies, pourquoi ? Comment as-tu fais ?
– Qu’est-ce qui t’a semblé le plus facile / le plus difficile ?
– Y a-t-il quelque chose sur lequel tu bloques tout le temps ?
– Et là, comment as-tu fait pour trouver la réponse ?
– Qu’est-ce que tu aimerais savoir mieux faire ?

Je lui donne ses résultats : ses points forts, ses points faibles. Et lui explique où il se situe dans l’étalonnage (s’il y en a un)

Puis on commence à cibler ensemble (oui, oui, avec l’élève) ce sur quoi nous allons travailler (avec moi, en classe, en APC, à la maison…), où, quand, comment… et comment nous saurons à la fin s’il y a eu des progrès (critères de réussite)


Et vous ? Vous utilisez quels outils d’évaluation pour repérer les difficultés ?


Mots-clés de l'article :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient vous plaire aussi :

3 planners pour les Maitres E (RASED) – 2021 2022

On le nommera comme on voudra : planner, cahier-journal, agenda, organiseur, cahier de bord... C'est un concentré de tout ce qu'on a besoin au quotidien pour organiser son travail. Et quand on travaille sur plusieurs écoles (18 pour moi) Avec des dizaines de...

Récapitulatif : Livres écrits avec des SONS SIMPLES uniquement

Pour qui ? Pour le lecteur débutant, en GS, en CP... Mais aussi pour cet élève qui a laborieusement appris à lire les sons simples mais qui sue à grosses gouttes face aux sons complexes (ou, on, oi... et ne parlons pas des fabuleux oin, ouille, ien...) Pour celui...

Améliorer la fluence avec des albums à structure répétitive

Comment lire plus vite, de manière plus fluide et avec plus d'expression ? Pour certains élèves les mots sont reconnus automatiquement après quelques rencontres seulement. Pour d'autres c'est beaucoup plus long. Certains élèves redécodent chaque mot, comme s’ils...

20 planners gratuits pour TOUS les professeur des écoles

Gérer une classe (ou un dispositif ou un secteur RASED), ce n'est pas rien. Il faut s'organiser. Pendant longtemps on s'est débrouillés avec agenda, cahier-journal et des notes un peu partout. Mais depuis quelques années fleurissent des "teachers planners",...

Où trouver des livres pour enfants en ligne (et gratuits !)

La lecture, c'est comme la course à pied : au début ce n'est pas facile de s'y mettre, mais plus on s’entraîne plus ça devient facile et agréable. C'est pourquoi dans notre école, on a mis en place "La Grande Lecture" (Plus d'infos dans l'article TOUT sur...

Biblio Pédago n°3 : Activités ouvertes en mathématiques

Madame Pirouette est bien chouette, elle m'a proposé de choisir un ouvrage dans sa caverne d'Alibaba des instits... Le choix n'a pas été facile, mais chez Pirouette éditions on trouve les ouvrages des éditions Chenelière qui sont toujours bourrés de bonnes idées...

10 sacs à dos au top pour les profs

Voilà plusieurs années que des collègues professeurs des écoles ou du secondaire me conseillent de passer au sac à dos : plus pratique, plus léger, plus facile à porter... J'ai traîné mais j'ai sauté le pas l'année dernière et je ne regrette pas. Tu en as marre de ton...

COMPARATIF cartables/sacs à roulettes pour les profs

Un cartable à roulettes pour les adultes ? Pourquoi ? Quand on est enseignant itinérant : On se promène avec tout un tas de trucs dans son cartable de prof (et cabas et sacs moches en tous genres)... et c'est lourd ! Quand on est enseignant en classe : On se promène...

Biblio Pédago n°2 : Dépasser les difficultés d’apprentissage

Vous êtes face à un/des enfants (De la maternelle au lycée) qui rencontre des difficultés, voire qui est en échec scolaire. Et vous vous sentez un peu seul et désœuvré. Difficile d'avoir un avis extérieur : Pas de psy scolaire ? Pas de maître E ? Pas de maître G...

Réponses aux 36 questions des maîtres E débutants

Tu viens d'être nommé sur un poste de maître E pour la 1ère fois (Ou tu t'inquiètes comme un débutant à chaque rentrée 😉 ) A l'heure actuelle, en France : On n'apprend pas à être maître E AVANT de devenir maître E Mais au mieux PENDANT, Voire APRES. Les premiers...