• Si vers chez vous les listes d'attentes chez les orthophonistes sont longues comme le bras (comme chez nous),

    Voici un site "En attendant l'ortho" avec des idées, des astuces, des jeux (comment se servir des Playmobils ou des p'tites voitures pour apprendre tout un tas de choses), des cartes à imprimer et tout un tas de choses chouettes ... 

    Pour les parents... et pourquoi pas les enseignants (En tous cas ce site mérite d'être connu des enseignants pour le conseiller aux parents qui en auraient besoin)

    Idée génialissime je trouve : SOS-orthophonie

    Aider son enfant en attendant l'orthophoniste

     

    Et pour compléter, 2 livres allant à l'essentiel, avec des idées vites lues et concrètes, pour la classe ou les APC. Plutôt à destination des enseignants cette fois :

    100 idées pour que tous les enfants sachent lire de Corinne Gallet

    Aider les enfants en attendant l'orthophoniste

     

    Plus d’infos (et des avis de lecteurs) en cliquant sur le lien ou l'image ci-dessus. Le sommaire et de nombreux extraits sur Google Book.

    Pour les élèves qui rencontrent des difficultés en lecture/écriture je le trouve top. Et la plupart des conseils sont bons à prendre pour l'ensemble de la classe.

    100 idées pour aider les élèves en difficulté à l'école primaire de Isabelle Deman

    Aider les enfants en attendant l'orthophoniste

    Comme pour l'autre cliquez sur la couverture ou allez sur Google Book.

    Plus général, et avec des conseils pour les élèves rencontrant des difficultés à l'oral également.

     

    Enfin, pour préparer la rencontre avec l'orthophoniste qui se fera bien un jour ou l'autre, un livre pour les enfants, histoire de se rassurer, d'en rigoler :

    L'Orthophoniste de Mim et Jess Pauwels

    Aider les enfants en attendant l'orthophoniste

    Alex Morphème est orthophoniste. Un soir très tard, alors qu'il s'apprête à quitter son cabinet, un patient étonnant arrive : c'est un petit dragon du nom de Barnabé, accompagné de sa mère, une énorme dragonne pas commode. Barnabé vient consulter parce qu'il n'arrive pas à prononcer les -r sans cracher du feu. A l'école, tout le monde se moque de lui... L'orthophoniste accepte de s'occuper de son problème d'élocution. Le seul hic, c'est qu'il n'a aucune idée des risques qu'il prend !

    Vous avez d'autres idées/ conseils en attendant le jour J ?

    Pin It

    3 commentaires
  •  

    Pour les enfants qui ont du mal à lancer les dés

     

    Apprendre par le biais des jeux de sociétés c'est chouette et efficace. Mais parfois le maniement des dés devient un vrai calvaire : On perd du temps, on perd patience, et surtout on perd du temps pour les apprentissages ciblés. Voici donc quelques idées pour contourner le problème (ou changer un peu). A utiliser avec parcimonie : apprendre à manier les dés ça peut aussi être intéressant. 

     

    Caser les dés dans une petite boite

    On secoue (c'est rigolo !), on lit le résultat. Et si on en a plusieurs ça permet d'éviter de perdre du temps lors de la passation des dés. Chacun sa boîte !

       

     

    Même principe mais peut-être moins fonctionnel (faut voir si le couvercle tient bien mais pas trop quand même... si quelqu'un a déjà testé, dites nous !)

     

    Utiliser une pile de cartes

    On fait une "pioche", au lieu de lancer le dé on tire une carte. (J'ai trouvé l'idée dans le jeu Croque-carotte ;) )

    On peut utiliser des cartes représentant les constellations d'un dé ou tout autre représentation : chiffre, collection etc.

    Ça permet de pouvoir adapter le jeu comme on le souhaite pour simplifier/complexifier ou écourter/rallonger les parties en sélectionnant les cartes à mettre dans le jeu.

    Des cartes toutes simples :

    Ou plus ludiques :

     

     

    Le dé à souffler...

    de chez Hoptoys (ce site est vraiment une mine d'or). Pas mal pour apporter un peu de stratégie à certains jeux un peu trop ennuyeux

     

     

    Un dé géant en mousse

    Si le soucis vient d'un problème de motricité fine, ça peut aider.

     

    Et s'il manque toujours le dé dans la boîte, faites une grosse réserve de dés, (A 6, 8, 10, 20... faces) ça ne coûte pas si cher que ça.... et ça permet de faire plein de jeux sympas en calcul mental par exemple ;)

    Vous avez d'autres astuces ?

     

    Pin It

    6 commentaires
  • Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

    Hyperactifs ? Hyperkinétiques ? TDAH ? Ou juste un peu "bougeaillons" ?

    "Arrête de bouger et concentre-toi !"

    Deux injonctions contradictoires pour certains enfants qui ont besoin de bouger pour se concentrer. 

    Je viens de lire un article très intéressant sur le site RIRE  qui nous explique que taper du pied, balancer les jambes ou se tortiller sur sa chaise sont des mouvements dont l’enfant ayant un TDAH a vitalement besoin pour retenir l’information et réaliser des tâches cognitivement complexes.

    Si on leur demande de supprimer leurs mouvements spontanés, ceci va occuper une très grande partie de leur capacité attentionnelle... il en restera donc peu pour les apprentissages. 

    D'ailleurs on observe souvent des adultes qui se mettent à faire un mouvement répétitif (faire tourner son crayon, taper du pied, marcher en tournant en rond...) quand ils doivent se concentrer. Et Aristote et ses disciples discutaient de philosophie tout en marchant (Merci Paul pour l'info)

    Il ne s'agit pas de les laisser sauter de table en table ou grimper aux rideaux... mais plutôt de trouver des solutions adaptées pour concilier besoin de mouvement et respect du cadre de travail.

    Trois grandes catégories de pistes à explorer, allant des adaptations les plus conséquentes à celles quasiment invisibles. On peut passer d'une catégorie à l'autre au fil des progrès... ou cumuler les trois en fonction des moments et des besoins.

    1. Je quitte la position

    "Assis sagement derrière mon bureau"

     

    Plusieurs options (parfois farfelues au premier abord mais pour certains élèves on est prêts à tout tenter, non ?) :

    La version radicale : s'inspirer de cette école américaine où tout le monde travaille debout toute la journée avec une barre pour balancer ses pieds sous le bureau :

    Bon... juste avoir l'autorisation de travailler debout par moment c'est peut-être déjà un bon début. (Je l'ai observé en classe avec un élève de CM1 : résultat bluffant)

    Autre possibilité : le vélo-pupitre

    Avec un vélo d’appartement de récup (mais silencieux...), un bureau ordinaire et un papa bricolo, il doit y avoir moyen de faire quelque chose, non ?

    Ou alors juste le vélo, le temps de lire quelque chose :

    Ou juste les pédales avec un pédalier (A partir d'un vingtaine d'euros) 

     

    Et puis globalement :

    - Penser à prévoir des activités permettant de bouger (aller au tableau, apporter un message dans une classe voisine etc)

    - Mettre en place un réel enseignement kinesthésique (marelle des syllabes, déplacement sur tracés au sol etc.) Pour exemple, une vidéo que j'adore. Un enseignant travaillant sur les notions d'horizontalité et de verticalité :

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

     Et plein d'autres idées pour apprendre avec son corps sur le merveilleux site "Apprendre à éduquer" : 

    2. Assis derrière mon bureau "adapté"

    On peu aussi les asseoir sur des ballons de gym (Clic ! On en trouve à partir d'une vingtaine d'euro... attention, bien choisir le diamètre) qui permettent un léger balancement ou rebondissement sans gêner personne : 

    Objet de substitution moins volumineux : le "coussin de massage" (Clic ! Ça ne coûte pas bien cher... ça vaut le coup d'essayer) qui rebondit un peu mais pas trop et permet de gigoter sur sa chaise :

     

     Dans la catégorie "moins farfelu" on peut envisager une bande élastique sous le bureau pour pouvoir faire gigoter ses guibolles sans déranger :

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

     Pour fabriquer l'engin soit même, c'est fastoche : tubes de PVC + vieille chambre à air (Explications et argumentaire sur le blog de Maîtresse Patate)

    On peut aussi opter pour la version "frite de piscine" :

    Ou pour un sitting stepper (Clic ! Assez cher... si vous trouvez moins cher ailleurs dites moi ! ), fait exprès pour "marcher assis"

     

    On retrouve ces outils (et bien d'autres !) dans la super capsule vidéo de Josianne, la super ergo :

    3. Assis derrière mon bureau ordinaire

    On peut aussi réfléchir avec l'enfant pour trouver des manières de bouger qui ne dérangent personne et qui se remarquent peu (voire pas du tout). Quelques idées :

    - Se tourner les pouces

    - Gigoter les orteils dans ses chaussures. La technique idéale pour bouger incognito : gros succès auprès de mes élèves et de mes collègues !

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

    - Assis normalement, pieds reposant sur la pointe, faire légèrement sautiller les jambes. (Sans faire de bruit pour ne pas déranger les autres)

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

    - Malaxer une balle Anti-stress (Clic !)

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

    (On peut même en fabriquer soi-même... mais je ne suis responsable de rien en cas d'explosion de l'engin ! :D ) 

    Vous pouvez aussi aller fouiller du côté des Fidgets de chez Hoptoys (Bijoux à mordre, bidouilles à visser/dévisser pour les crayons, bidules à tripoter etc)

    Gribouiller les petits carreaux de son cahier ou griffonner sur une feuille de brouillon. (Merci Virginie pour l'idée)

    Colorier un mandala, de l'extérieur vers le centre (si on veut se concentrer... sinon du centre vers l'extérieur pour s'ouvrir au monde)

    Si vous avez d'autres idées, je prends ! 

    Pour approfondir un peu, je vous conseille de visionner la conférence Tête-à-tête avec Annick Vincent : TDAH : Déploie ton potentiel ! On y trouve plein de super pistes...

    Et un peu de lecture : 100 idées pour mieux gérer les troubles de l'attention de Francine Lussier

    Oh, et puis pour le plaisir, quelques albums sur le sujet (Pour ouvrir le débat en classe ou avec les principaux intéressés)

    Louise Titi de J.-P. Arrou-Vignod

    Louise Titi est une adorable petite fille qui n’a qu’un défaut : elle a la bougeotte ! Ses parents, sa maîtresse, sa mamie, son dentiste en ont le tournis… Ses parents sont désespérés, les médecins, tourneboulés. Elle a vraiment le diable au corps : a-t-elle avalé des ressorts ? Mais Louise Titi a un secret : plus tard, elle sera acrobate ou trapéziste, artiste de cirque, et là, ses parents, sa maîtresse, sa mamie, son dentiste, tout le monde l’applaudira !

    Le lion dans la tête de Ludovic de Kristien Dieltiens et Marijke Klompmaker

    Ludovic est une vraie tornade. Levé avant même le soleil, il démarre aussitôt et accumule gaffe par-dessus gaffe. Pourvu d'une grande imagination, il s'invente des histoires et ravage tout sur son passage. Le petit Ludovic est hyperactif et il sent en lui un lion qui grogne et rugit. Cette histoire permet à l'enfant hyperactif de prendre conscience de ses tourbillons incessants et de se rendre compte que ses parents veulent l'aider. Ensemble, ils doivent apprendre à endormir son lion intérieur.

     

    Depuis qu'il est tout petit, Jonas le chimpanzé ne tient pas en place ! Dès qu'il se lève le matin, il est déjà plein d'entrain. Jonas trouve toujours une bonne idée pour jouer et tous les animaux en ont assez de le voir s'agiter ! Trop gros, trop petit, trop grand, avec des lunettes, zozotant, bégayant, étourdi... Les héros de cette série sont tout simplement différents. Et quand on ne ressemble pas à tout le monde, ce n'est pas toujours facile ! Pourtant, il suffit souvent de s'accepter tel que l'on est pour être heureux et voir la vie du bon côté. Une collection pour mieux se connaître et comprendre les autres.

     

    Aider les élèves qui ont la bougeotte

    Juliette la Princesse Distraite d'Averbode 

    Juliette, huit ans, est une petite fille intelligente, créative et atteinte de TDA/H. Son histoire raconte avec tendresse les difficultés que rencontrent les enfants atteints de TDA/H. Ce récit a pour objectif de permettre aux enfants de mieux comprendre ce trouble, d'être conscientisés au respect et d'accepter les différences.

     

    Edit du 18/02/16 :

    Pour lancer la discussion et les réflexions à ce sujet dans la classe, on peut s'appuyer sur les supers vidéos des clowns d’empêchements à apprendre

    On part d'une situation concrète (2 clowns à la pêche qui souhaiteraient que la clownette bougeaillone arrête de bouger) puis chaque clown nous parle de ses émotions... ensuite, ils nous proposent des solutions (plus ou moins loufoques ;) ) et enfin soulèvent des questions :

    « Pourquoi il y en a qui ont besoin de bouger et d’autres qui n’en ont pas besoin ? »

    « Est-ce que pour apprendre, c’est mieux de bouger ou rester immobile ? »

    « Pourquoi c’est celui qui ne bouge pas et qui est tranquille qui ne dérangerait pas celui qui bouge ? »

    « Est-ce qu’on peut apprendre à ne pas bouger ? »

    « Pourquoi quand on bouge, on dérange les autres ? »

    Très bonne base pour des ateliers philo ou psycho (j'en reparle bientôt, promis !)

     

    Et vous ? Vous avez d'autres idées pour que les élèves qui ont besoin de bouger pour se concentrer puissent le faire ?

     

    Pin It

    62 commentaires
  • Dyspraxique Mais Fantastique... à la maternelle

    Sur le site de l'assoc DMF, on trouve un super document sur les tout jeunes dyspraxiques avec :

    - Les difficultés qu'ils peuvent rencontrer dans le cadres des différentes activités scolaires.

    - Des conseils pour les enseignants afin d'essayer de contourner ces difficultés.

    Et pour expliquer la dyspraxie aux enfants, un super petit album : Et encore à l'envers ! de Christine Tervel

    Dyspraxique Mais Fantastique... à la maternelle

     

    Tout le monde connait le roi Dagobert et sa culotte à l'envers. Mais saviez-vous que cette culotte était bien le cadet de ses soucis ? Le petit Dagobert a de la peine à réaliser ce que les autres enfants font si facilement : s'habiller, écrire, trouver son chemin,... lui demandent un effort considérable. Heureusement Sintéloi va lui apporter la meilleure des potions : la méthode ! Avec humour ce livre vient nous sensibiliser sur les difficultés des enfants ayant des troubles de la coordination.

    Dyspraxique Mais Fantastique... à la maternelle

    Et vous ? Vous avez d'autres ressources pour la maternelle sur la dyspraxie ?

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique