Aider les enfants à mieux communiquer : les pictogrammes

Les pictogrammes peuvent aider les enfants qui n’arrivent pas à communiquer, quelle qu’en soit la raison :

  • autisme,
  • déficience intellectuelle,
  • dysphasie
  • mutisme sélectif
  • difficultés liées à l’apprentissage d’une nouvelle langue
  • ou même dans les cas où l’origine n’est pas encore clairement établie (il faudra alors poursuivre les investigations en parallèle de l’aide apportée)

Voici toutes les informations nécessaires pour savoir comment les utiliser à bon escient :

Les pictogrammes ça sert à quoi ?

Les pictogrammes aident certains élèves à s’exprimer ou à comprendre les messages oraux grâce à de petites images très simples. Les enfants peuvent les utiliser à la place des mots qu’ils n’ont pas. On peut aussi les utiliser pour qu’ils puissent nous comprendre par un autre biais que par les mots. (Je pense surtout à certains enfants dysphasiques).

Et même pour ceux qui ont accès au langage oral, les pictogrammes permettent d’avoir un renforcement visuel et de les épauler dans l’apprentissage du langage écrit (consignes par exemple)

Bénéfices de l’usage des pictogrammes

– Donner la possibilité aux enfants de s’exprimer et de comprendre les messages oraux,

– Eviter les frustrations,

– Leur donner un soutien qui les aidera à entrer dans la communication verbale,

– Augmenter leur estime de soi. (Je suis capable de communiquer !)

Je commence par quels pictogrammes ?

Quelques idées en vrac, à adapter aux besoins de l’enfant :

– Les besoins de base (manger, boire, dormir, aller aux toilettes etc.) : surtout pour les élèves de maternelle.

– Les sentiments (Content, triste, en colère…),

– Les gestes du quotidien (Habillement, propreté etc.) On trouve des pictos gratuits sur Hoptoys pour créer des séquences de plusieurs pictogrammes :

– Le matériel de la classe

– Les règles de la classe

– Les différents moments de la journée (récréation, cantine, fin de la classe etc.)

– Les consignes (découper, entourer, colorier…). On peut trouver ces pictos avec des supports chez Orphéécole :

Bien entendu, on ne donne pas tous les pictogrammes d’un coup. On commence avec une petite poignée de pictos (2 ou 3 ?) puis on en introduit de nouveaux au fur et à mesure, en fonction des capacités de l’enfant.

Comment introduire les pictogrammes ?

Ils doivent être présentés au moment où l’enfant en a besoin, en contexte réel.

Au début c’est l’adulte qui va montrer les pictos à l’enfant. Par exemple si on pense qu’il a besoin d’aller aux toilettes, lui montrer le picto correspondant. Et surtout toujours verbaliser pour lui, en même temps que l’on montre le picto. Par exemple : “Tu as besoin d’aller aux toilettes ? Tu veux que je t’accompagne ?”

Par la suite, l’enfant va commencer à utiliser les pictos seuls. A les montrer pour s’exprimer. A ce moment là, la verbalisation pourra devenir “Tu as besoin d’aller aux toilettes. Je vais t’accompagner.” La répétition et l’association du visuel et de l’auditif aident l’enfant à entrer dans le langage oral.

Où trouver des pictogrammes ?

Il existe plusieurs banques de pictogrammes en ligne. Voici celles que j’utilise le plus :

Aider les enfants à mieux communiquer : les pictogrammes

Des pictogrammes d’une simplicité remarquable et très lisible.

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

C’est un petit logiciel contenant 27000 pictogrammes ! Et en plus il est gratuit.
Il faut quand même faire un peu de tri pour trouver des jolis pictos qui vont vraiment à l’essentiel, simples et sans fioritures, mais tout y est.

Enfin, j’utilise aussi beaucoup un site qui n’est pas une banque de pictogrammes mais d’icones. Les images sont plus attrayantes tout en restant simples visuellement.

Comment utiliser les pictogrammes ?

– En situation de communication courante

– Dans le planning quotidien (les pictos peuvent tout simplement être ajoutés au planning de la classe)

– Dans des mémos pour réaliser certaines tâches. Par exemple pour l’habillage, mettre une petite affichette près du porte-manteau avec les pictos suivants : enfiler ses chaussures, fermer ses chaussures, mettre sa veste, fermer sa veste mettre son bonnet/chapeau/gants… ou pour le passage aux toilettes : se déshabiller, aller au toilettes, se rhabiller, se laver les mains, se sécher les mains…

– Pour la compréhension des consignes de travail : colorier, entourer… le picto peut être imprimé sur la feuille ou bien on peut poser la carte du picto correspondant sur la table.

– Pour les règles de vie de la classe et préciser les comportements attendus et/ou les comportements à éviter.

Comment stocker les pictos dont l’enfant a besoin pour communiquer ?

– On peut fabriquer un petit classeur avec des velcros au dos des pictos (ou de la patafix ? ou des bandes aimantées pour pouvoir les accrocher au tableau si besoin ?) Explications ici.

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

– On peut aussi stocker les pictos sur un tableau, affiché dans un coin de la classe. Ou dans un porte étiquettes mural comme on en trouve souvent dans les classes de maternelle. Mais l’enfant ne pourra pas l’emmener avec lui (récré, salle de motricité, toilettes, cantine…).

 Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

 – Autre solution : une petite mallette à cases (On les trouve dans les magasins de bricolage ou sur Amazon)

 Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

– Ou bien encore créer un petit éventail avec une attache parisienne ou un anneau de porte-clé (ça permet de les suspendre au crochet à cartable de son bureau)

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école  Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?

– Ou dans une pochette à CD

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école

– Pour les petits qui ont peu de pictos : un système avec mousqueton à porter toujours sur soi : La trousse portative Ideo qu’on trouve chez Hoptoys.

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?

– Si vous avez d’autres idées, partagez !

Il ne va pas prendre de mauvaises habitudes et se conforter dans cette communication “muette” ?

Normalement non. On observe généralement que ceci est une aide qui, au contraire, favorise l’entrée dans le langage oral. Il faut cependant faire attention à accompagner le picto d’un mot ou d’une petite phrase qui sera au début prononcée POUR l’enfant… et on l’espère, un jour, PAR l’enfant.

Pour aller plus loin…

On peut compléter l’utilisation des pictogrammes avec les signes de la LSF qui correspondent (C’est le principe du Makaton)

Des petits livres qui peuvent être utiles :

Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    Des pictogrammes pour mieux communiquer à l'école... et à la maison ?    

 Et vous ? Vous utilisez les pictogrammes ? Pour qui ? Pour quoi ? Comment ?

Mots-clés de l'article :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient vous plaire aussi :

100 adaptations pédagogiques faciles à mettre en place

De nos jours les enseignants ont l'habitude d'adapter leur enseignement, de différencier, de chercher des aménagements pour faire progresser TOUS ses élèves. Mais le temps leur manque indéniablement. D'autant plus qu'actuellement, une classe peut couramment...

Des adaptations pour faire progresser toute la classe

Il devient de plus en plus fréquent que les enseignants proposent des adaptations et aménagements en adéquation avec les besoins des élèves : • Pour les élèves les plus en difficulté dans leur classe. • Et Parfois aussi pour les élèves les plus à l’aise, pour...

Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit.  J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux,...

Mieux se connaitre pour mieux apprendre : des Blobs et des étoiles.

Première publication : 15 Avril 2019 La question est récurrente (ici comme ailleurs) : Comment aider cet élève qui... au choix... n'arrive pas à apprendre à : Lire Ecrire Compter Parler... Ma réponse (ici comme ailleurs) : Ça dépend de l'enfant en question. Énervant,...

Comment favoriser l’implication des élèves avec l’Enseignement Explicite

Aujourd’hui je vais vous parler d'enseignement explicite (ou pédagogie explicite) : Qu'est-ce que c'est ? Comment s'en servir de manière efficace dans sa classe (En maternelle, en élémentaire, au collège...) ? Avec quels outils ? J'ai rédigé cet article pour une...

Aider les élèves à se mettre au travail : Le Sas d’entrée dans l’activité

L'image d’Épinal : L'enseignant passe les consignes, les élèves se mettent au travail. La réalité : L'enseignant passe les consignes, certains élèves se mettent au travail, d'autres non. L'enseignant papillonne frénétiquement d'une table à l'autre au...

Guide Choisir son cartable d’ordinateur pour l’école ou le collège

Trouver le cartable idéal pour l'école ou le collège c'est déjà un sacré casse-tête. Mais quand, en plus, le sac en question doit contenir un ordinateur et tout le petit bazar qui va avec, pour un élève dyspraxique, dyslexique, dysgraphique ou autre... la mission...

Comment habiller un enfant hypersensible (ou qui tient juste à son confort)

Un enfant qui présente une hypersensibilité tactile, ça peut être une vraie galère à habiller : "L'étiquette de mon t-shirt me grattouille" "Le bout qui reste de l'étiquette que tu as coupée me grattouille" "Le t-shirt dont tu as coupé l'étiquette ne me grattouille...

4 piliers pour aider les élèves à développer le meilleur d’eux-même, avec Camille

Aujourd'hui, je vous propose un article qui sort un peu de l'ordinaire.  J'ai découvert il y a peu le travail de Camille Colombain, professeure des écoles et Art-thérapeute  Aujourd'hui enseignante indépendante, elle travaille auprès d'élèves...

15 petites choses à savoir pour bien accueillir un enfant autiste en classe

A la rentrée, tu vas avoir un élève autiste dans ta classe : Intégration ULIS ou IME, Classe de cycle 1, cycle 2, cycle 3... peu importe. Sauf que voilà : Tu n'as pas été formé pour ça, ni en formation initiale, ni en formation continue. Tu pars de...