Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

C’est important d’aider les élèves à se situer dans leurs propres apprentissages, les amener à mesurer leurs avancées et le chemin restant à parcourir.

“Quand on sait ce que l’on ne sait pas, on peut apprendre” John Hattie

Se créer un projet personnel, se fixer des objectifs… et enfin se réjouir des progrès accomplis (et gagner en confiance en soi)

C’est souvent un bon point de départ pour susciter la motivation face aux apprentissages. Je sais enfin ce qu’on attend de moi et comment faire pour y arriver.

Voilà donc quelques exemples d’outils que j’utilise dans différents domaines :

 1. Le tableau de progrès pour la connaissance des lettres/sons

Tableau de progrès

Je colle les étiquettes à la pâte à fixe au début du tableau et au fil des séances chaque élève déplace ses étiquettes au grès de ses progrès (selon les objectifs visés on fait ça suite à un petit test ou alors une auto-évaluation, une discussion, une activité réussie…)

Un exemple ci-dessous d’un tableau de progrès que j’imprime généralement en A3 et que je colle au début de leur cahier (Maxi format). Dans le même document il y a aussi des étiquettes que j’utilise pour les CP avec qui je travaille la mémorisation des correspondances grapho-phonologiques. C’est juste un exemple, qui peut être adapté dans tous les domaines.

Tableau de progrès

 Télécharger « Je vais apprendre à.pdf »

Une adaptation de Prof Ninoche avec la lecture des mots outils :

Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

2. La fiche de progrès à tamponner pour la connaissance des lettres et/ou sons

Aider les élèves à mesurer leurs progrès

 Télécharger « Les lettres que je connais.pdf »

J’imprime un tableau avec les lettres/sons à mémoriser (Ici les premiers niveaux du jeu des Syllamots qui n’est malheureusement plus édité) sur du papier bristol.

Lors de la 1ère séance de travail, les élèves mettent un tampon dans les cases des lettres qu’ils maîtrisent. J’utilise d’anciens tampons trouvés dans un vide-grenier, avec les lettres dans les différentes graphies dans chaque coin et une belle image au centre (A comme avion, B comme bateau etc.). Ca aide un peu côté motivation ! Mais vous avez peut-être déjà des tampons lettres qui feront très bien l’affaire.

Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

Au fil des séances on met à jour le tableau avec les nouvelles lettres mémorisées (et en encreur d’une autre couleur pour bien visualiser les progrès)

Si on veut éviter les doigts plein d’encre et les tampons mal encrés, des tampons auto-encrés ça peut aussi être un choix plus raisonnable :

Aider les élèves à mesurer leurs progrès

 Tampons auto-encrés Joustra

3. Les “Flèches prénoms” pour se situer par rapport à sa connaissance de la comptine numérique

Une petite flèche découpée dans du papier cartonné avec le nom de l’enfant dessus. On la colle à la pâte à fixe en dessous du dernier nombre énoncé (sans aide et sans erreur) dans la file numérique.

Aider les élèves à mesurer leurs progrès

J’en ai déjà parlé dans l’article au sujet de ma bande numérique arc-en-ciel de 0 à 100.

Si c’est un outil collectif, il me parait important de rappeler aux élèves que le but est de faire avancer son étiquette d’une séance à l’autre (et pas de dépasser les copains) :

Le but n’est pas d’être meilleur que les autres mais meilleur que la personne que vous étiez hier

(Article et affiche sur ce sujet en cliquant sur ce lien).

4. Les Mandalas des sons pour la connaissance des sons complexes

J’utilise souvent le document de Zedra :

Tableau de progrès

Je l’utilise généralement avec des CE1 qui ont besoin d’approfondir la connaissance des sons. Lors de la 1ère séance, je leur fait colorier les sons qu’ils connaissent déjà d’une certaine couleur. Au fil des séances et des apprentissages, on colorie d’une autre couleur les nouveaux sons maîtrisés. (Je mise sur l‘auto-évaluation : “colorie les sons que tu connais”… c’est rare que j’aie besoin d’invalider)

Allez fouiller dans la rubrique “Auto-évaluation” de Zedra, il y a plein de choses intéressantes sur ce thème là. Elle a fait des villages de compétences dans différents domaines.

Enfin, le site instit.info propose aussi un Mandala des sons :

Dans ce document, les sons étant regroupés… par sons (tous ceux qui font “in” ensemble etc) on ne peut pas utiliser le support pour faire l’auto-évaluation… le support induit les réponses. Il faut évaluer avec autres chose et reporter les résultats dessus.

Par contre l’intérêt c’est qu’il aide mieux à synthétiser les connaissances. (Les sons qui font le même son ensemble, c’est plus logique !)

5. Les graphiques pour le travail en fluence/lecture rapide

Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

 Plus d’infos dans l’article “Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie”

 6. Les compteurs de la réussite

Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

Un outil qui permet de visualiser ses résultats en dictée.

Fonctionnement :

  1. On compte le nombre de mots total dans la dictée
  2. On photocopie le compteur correspondant à coller dans le cahier de l’élève
  3. On trace l’aiguille du compteur en direction du nombre de mots correctement écrits
  4. Il ne reste plus qu’à lire le pourcentage de réussite

Si on veut, on peut associer le compteur à un graphique qui permettra de visualiser l’évolution des résultats de lélève d’une dictée à l’autre.

Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

Il me semble important, comme préconisé par les enseignantes à l’origine de ces compteurs, d’associer une évaluation qualitative (codage par types d’erreurs par exemple) afin que les élèves aient des pistes de travail pour améliorer leur score.

Tout est bien expliqué dans la vidéo ci-dessous :

 

Initialement prévus pour les dictées, on peut tout à fait se les approprier pour d’autres apprentissages : nombres de calculs à faire, de réponses justes dans tel exercice etc.

On les trouve pour quelques euros sur le site de www.troisptitstours.fr

Et vous ? Vous avez un chouette outil pour aider les élèves à se situer dans leurs apprentissages ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces articles devraient vous plaire aussi :

100 adaptations pédagogiques faciles à mettre en place

De nos jours les enseignants ont l'habitude d'adapter leur enseignement, de différencier, de chercher des aménagements pour faire progresser TOUS ses élèves. Mais le temps leur manque indéniablement. D'autant plus qu'actuellement, une classe peut couramment...

Des adaptations pour faire progresser toute la classe

Il devient de plus en plus fréquent que les enseignants proposent des adaptations et aménagements en adéquation avec les besoins des élèves : • Pour les élèves les plus en difficulté dans leur classe. • Et Parfois aussi pour les élèves les plus à l’aise, pour...

Poème à lire dans les 2 sens pour redonner confiance aux élèves en difficulté

Vous avez certainement déjà côtoyé un enfant qui, ayant déjà été de trop nombreuses fois confronté à l'échec, se dévalorise, perd toute confiance en lui et ne parvient plus à s'investir dans quoi que ce soit.  J'ai écrit un petit poème pour lui, pour eux,...

Mieux se connaitre pour mieux apprendre : des Blobs et des étoiles.

Première publication : 15 Avril 2019 La question est récurrente (ici comme ailleurs) : Comment aider cet élève qui... au choix... n'arrive pas à apprendre à : Lire Ecrire Compter Parler... Ma réponse (ici comme ailleurs) : Ça dépend de l'enfant en question. Énervant,...

Comment favoriser l’implication des élèves avec l’Enseignement Explicite

Aujourd’hui je vais vous parler d'enseignement explicite (ou pédagogie explicite) : Qu'est-ce que c'est ? Comment s'en servir de manière efficace dans sa classe (En maternelle, en élémentaire, au collège...) ? Avec quels outils ? J'ai rédigé cet article pour une...

Aider les élèves à se mettre au travail : Le Sas d’entrée dans l’activité

L'image d’Épinal : L'enseignant passe les consignes, les élèves se mettent au travail. La réalité : L'enseignant passe les consignes, certains élèves se mettent au travail, d'autres non. L'enseignant papillonne frénétiquement d'une table à l'autre au...

Guide Choisir son cartable d’ordinateur pour l’école ou le collège

Trouver le cartable idéal pour l'école ou le collège c'est déjà un sacré casse-tête. Mais quand, en plus, le sac en question doit contenir un ordinateur et tout le petit bazar qui va avec, pour un élève dyspraxique, dyslexique, dysgraphique ou autre... la mission...

Comment habiller un enfant hypersensible (ou qui tient juste à son confort)

Un enfant qui présente une hypersensibilité tactile, ça peut être une vraie galère à habiller : "L'étiquette de mon t-shirt me grattouille" "Le bout qui reste de l'étiquette que tu as coupée me grattouille" "Le t-shirt dont tu as coupé l'étiquette ne me grattouille...

4 piliers pour aider les élèves à développer le meilleur d’eux-même, avec Camille

Aujourd'hui, je vous propose un article qui sort un peu de l'ordinaire.  J'ai découvert il y a peu le travail de Camille Colombain, professeure des écoles et Art-thérapeute  Aujourd'hui enseignante indépendante, elle travaille auprès d'élèves...

15 petites choses à savoir pour bien accueillir un enfant autiste en classe

A la rentrée, tu vas avoir un élève autiste dans ta classe : Intégration ULIS ou IME, Classe de cycle 1, cycle 2, cycle 3... peu importe. Sauf que voilà : Tu n'as pas été formé pour ça, ni en formation initiale, ni en formation continue. Tu pars de...