• Le Handicap, quand on ne connait pas, ça peut faire peur
    Et puis, quand on y est confronté, on l'apprivoise, y'a pas le choix
    Et même parfois, on ne le voit plus.

    On n'a pas tous l'occasion de se retrouver nez à nez avec le handicap
    Alors je trouve que l'être par l'intermédiaire d'une BD c'est un bon substitut

    La BD ça ne fait pas peur, au contraire, même les lecteurs les plus récalcitrants se laissent avoir.
    Alors, à vos planches, à vos bulles, à vos cases... lisez le handicap en long, en large et en travers ! 

     

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap

     

    Un jour, je suis tombée par hasard sur Les petites victoires d'Yvon Roy, les quelques planches que j'avais lues sur internet m'ont intriguées. J'ai eu vite fait de me procurer et d'avaler le reste.

     

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Comment dire à son fils tant désiré qu'il est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale... C'est le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.

    Cette BD nous apprend, entre autre :

    - Que certains parents deviennent particulièrement experts de leur enfant. En tant qu’enseignant, on devrait toujours partir de là. On gagnerait un temps fou.
    Ici, le papa d'Olivier est constamment dans la recherche de stratégies pour contourner les "pièges" de l'autisme de son fils.
    Son but : ne pas être dans l'évitement mais faire face et dépasser.
    Un bon exemple ci-dessous : Olivier a peur des poussières qui flottent dans le bain. Ça finit toujours en crise. Deux solutions possibles :

    • Retirer toutes les poussières, tout le temps. Plus de crise, mais pas de progrès pour Olivier. 
    • Apprivoiser les poussières. Long et contraignant mais progrès à la clé. Le papa d'Olivier choisira cette voie-là.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    On trouve d'autres exemples dans cette BD, par exemple lorsque le papa d'Olivier décide de lui apprendre à regarder les gens dans les yeux ou à dire une phrase type pour répondre aux gens qui s'adressent à lui... 

    Double bénéfice pour nous : des astuces qui peuvent resservir pour d'autres enfants

    Et surtout : l'opportunité de comprendre que ce qui est important c'est de trouver des solutions pour chaque petit problème, un par un, petit à petit, pas à pas... Trouver des solutions adaptées à l'enfant qu'on a face à nous.

     

    Quand j'ai eu fini de lire cette 1ère BD...

    Je suis partie à la recherche d'autres BD parlant handicap, j'ai contacté les éditeurs, expliqué mon projet d'article et j'ai reçu des exemplaires en service de presse.

    J'ai lu.

    Tous m'ont sincèrement plu (et je ne suis pas la seule). Que des pépites. Je crois que le handicap ce n'est pas forcément très vendeur en soi, (La peur est toujours dans les parages). Alors je pense que pour qu'un éditeur se lance dans cette thématique, il faut que la proposition soit au top.

    Compte-rendu de mes lectures :

     

    Tu vas travailler avec un(e) enfant autiste et tu as un peu peur...

     Tu peux lire les Petites Victoires (voir ci-dessus) mais aussi : Maria et moi de María Gallardo et Miguel Gallardo

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap

    Bien plus qu'un amusant journal de voyage ou qu'un simple détour dans le monde d'une enfant particulière, ce petit chef-d'oeuvre, qui va ravir les amateurs de BD, est un véritable manuel pédagogique qui en apprend bien plus sur l'autisme que de nombreux ouvrages académiques consacrés à cette question.

     

    Ce livre est un trésor, vraiment. 

     

    Cette BD nous apprend, entre autre :

    - Que la encore, on gagne à s'appuyer sur l'expertise des parents : On se rend vite compte que le Papa de Maria la connait mieux que quiconque et qu'il s’appuie sur ses particularités/manies/habitudes pour s'en servir et faire en sorte que les journées se passent au mieux pour elle, lui, les autres...

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap

     Exemple : 

    Maria est vite anxieuse lors des changements de lieux/d'habitudes. Elle aime connaitre le nom des personnes, elle les mémorise, les liste.

    --> Lorsqu'ils partent en vacances par exemple, son papa lui recréer des routines bien réglées, notées sur un emploi du temps imagé. Et il part à la recherche de tous les petits détails qui rassureront Maria : qui va-t-on rencontrer ? Où ? A quelle heure ? Pendant combien de temps ?etc.

    Mais on trouvera bien d'autres exemples, qui s’adapteront ou non à l'enfant que vous allez rencontrer. Mais après tout peu importe, c'est la démarche qui est importante. 

    -  On apprend aussi que le mythique mur qui serait érigé autour des personnes autistes, n'est pas forcément érigé par eux-même

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap

    Et surtout à la fin de la lecture de cette BD / Journal de bord, on n'a qu'une envie :

    Rencontrer Maria, partir à sa découverte ou après tout...

    ... rencontrer cet enfant qui nous faisait un peu peur et, tout comme le papa de Maria, jouer aux explorateurs pour le comprendre, le connaitre, et adapter un peu le monde pour le rendre moins hostile. 

     Et si jamais vous n'avez pas eu assez de Maria, j'ai une bonne nouvelle pour vous dans le prochain paragraphe...

     

    Tu côtoies un enfant autiste et tu as un peu peur de "Ce qu'il va devenir plus tard"

     

    C'est là que Maria et Miguel Gallardo ont fait fort. Ils ont publié il y a peu "Maria a 20 ans". On retrouve donc la petite Maria qui a bien grandi...

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap

    Maria est capable de manger comme un ogre, de dresser des listes interminables des noms des personnes qu'elle a rencontrées et de couper une feuille de papier en mille petits carrés parfaitement identiques. Elle passe ses journées à écouter de la musique et tout récemment s'est découvert une passion pour le dessin. Maria vient d'avoir 20 ans ; Miguel, son père, est fier d'elle tout aussi qu'inquiet à propos de son avenir... comme tous les pères ; sauf que pour Miguel les choses sont un peu différentes, car Maria est autiste.En 2007, Miguel Gallardo réalisait Maria et moi, la bande dessinée où il décrivait avec tendresse la routine des vacances avec sa fille. Le livre a apporté un nouveau regard sur l'autisme et connu un succès formidable : il a été traduit en neuf langues et adapté au cinéma dans un documentaire-fiction plusieurs fois primé. 

     Rassurant dans un sens : la vie suit son cours. Mais d'un autre côté les interrogations demeurent, encore et toujours. Oui mais après ?

    Tu as été nommé dans un IME, IMP, IMPro... tu vas travailler avec des ados / adultes et tu as un peu peur

    Il te faut : Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? de Zidrou et Roger

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? Eh bien, c'est sa maman ! Madame Hubeau, elle, s'occupe seule de son grand enfant de 40 ans, Michel, handicapé. Un quotidien certes difficile, mais joyeux et qu'elle assume avec courage et générosité. Un magnifique hommage à toutes ces personnes admirables qui se battent dans l'ombre.

    Ok, Michel a 40 ans... mais il pourrait tout aussi bien en avoir 12, 16 ou même 50. 

    Cette BD nous apprend, entre autre :

    - Que ce gros molosse au comportement déstabilisant devient vite au fil des pages (des jours dans la vraie vie) de plus en plus familier, prévisible, rassurant

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    - Qu'il nous faut garder une grosse dose de compréhension, de bienveillance et d’indulgence envers les familles qui entourent ces jeunes/adultes. Effectivement, parfois il leur arrive de ne pas faire / de ne plus faire "ce qu'il faudrait"... mais attardons-nous plutôt sur tous les moments où "ils font" , coûte que coûte. Et aidons-les à voir ces moments.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     Tu peux aussi lire les deux tomes d'A coucher dehors d'Anlor et‎ Aurélien DUCOUDRAY 

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !  Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Amédée, Prie-Dieu et la Merguez vivent sur les bords de Seine. Mais la destinée fait parfois preuve de bienveillance avec les SDF. Elle offre à Amédée un nouveau toit par le biais d'un héritage : un magnifique pavillon de banlieue. En contrepartie, il doit devenir le tuteur légal de Nicolas, le fils trisomique de sa vieille tante récemment décédée. De surcroît, Amédée se retrouve responsable d'une maison qui attise toutes les convoitises. Mais surtout, il hérite d'un passé, d'une famille et de ses secrets qu'il découvre peu à peu.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Nicolas, porteur de la trisomie 21, n'est qu'un personnage secondaire. Mais on l'entrevoit régulièrement. Et là encore on voit que les craintes, les peurs et les appréhensions face aux handicap tombent les unes après les autres comme des dominos au fil des pages.

    Cette BD est vraiment extraordinaire, des personnages tellement folkloriques et réalistes à la fois, une histoire pleine de rebondissements, des clins d’œils humoristiques à chaque coin de page. J'ai dévoré les deux tomes et était un peu dépitée de devoir quitter Amédée et ses compères à la fin.  

     

    Tu vas travailler avec une personne épileptique et tu as un peu peur

    L'Ascension du Haut Mal de David B. 

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Le Haut-Mal c'est le nom qu'on donnait à l'épilepsie au Moyen Âge. L'Ascension du Haut-Mal c'est l'histoire d'une famille au milieu des années soixante dont le fils aîné, Jean-Christophe, est atteint par cette maladie à l'âge de sept ans. C'est le regard que porte son petit frère, Fafou, qui devient David, sur le bouleversement que ses crises entraînent dans la famille, sur la façon dont les adultes, parents, médecins, passants, charlatans, gourous, réagissent et tentent de guérir Jean-Christophe. Ce sont les souvenirs des ancêtres de la famille. C'est tout l'imaginaire que Fafou projette sur le monde et les événements qui l'entourent et qui participent à la construction du dessinateur qu'il est devenu.

    Cette BD nous apprend, entre autre :

    Qu'être le petit frère d'un enfant porteur de handicap, c'est pas tous les jours fastoche :

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    Tu vas travailler avec un enfant sourd et tu as un peu peur... 

    Ou : Tu es confronté à une situation de harcèlement scolaire et tu aimerais comprendre...

    Il faut que tu lises la série A Silent Voice d'Oima Yoshitoki. Le coffret des 7 volumes vient de sortir :

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !      Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Shoko Nishimiya est sourde depuis sa naissance. Même équipée d'un appareil auditif, elle peine à saisir les conversations, à comprendre ce qui se passe autour d'elle. Quand Shoko est transférée dans une nouvelle école, elle fait de son mieux pour dépasser ce handicap, mais malgré ses efforts pour s'intégrer dans ce nouvel environnement, rien n'y fait : les persécutions se multiplient, menées par Shoya Ishida, le leader de la classe. Tour à tour intrigué, fasciné, puis finalement exaspéré par cette jeune fille qui ne sait pas communiquer avec sa voix, Shoya décide de consacrer toute son énergie à lui rendre la vie impossible.
    Tour à tour psychologiques puis physiques, les agressions du jeune garçon se font de plus en plus violentes... jusqu'au jour où la brimade de trop provoque une plainte de la famille de Shoko, ainsi que l'intervention du directeur de l'école. Ce jour-là, tout bascule pour Shoya : ses camarades, qui jusqu'ici ne manquaient pas eux non plus une occasion de tourmenter la jeune fille, vont se retourner contre lui et le désigner comme seul responsable...
    Publié sous la forme d'une nouvelle de 60 pages en 2011, A Silent Voice réussit l'exploit retentissant de se placer numéro 1 du vote des lecteurs du Bessatsu Shonen Magazine (Kodansha) devant le best-seller du moment au Japon, L'Attaque des Titans. Ce tour de force lui vaudra d'être décliné en série, et de s'imposer comme un véritable phénomène de société. Un manga pas comme les autres, qui réussit avec brio à parler de handicap dans un magazine shonen, de manière juste et touchante !

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    J'ai une confidence à vous faire : Je n'avais jamais lu de Manga auparavant et j'avoue que je n'en avais aucune envie : Des planches sans couleurs, des personnages aux yeux exorbités et aux bouches tantôt surdimensionnées, tantôt baveuses... Et puis lire son livre à l'envers (Commencer par la dernière page et lire les cases de droite à gauche) et ça me fatiguait d'avance. 

    Mais la curiosité l'a emporté. J'ai lu le 1er tome, j'ai galéré avec le sens de lecture pendant 3 ou 4 pages et finalement je suis vite arrivée à la fin du premier tome et j'ai hâte d'attaquer la suite.  

    On met les deux pieds dans le harcèlement scolaire... vécu de l'intérieur. On entrevoit alors le rôle de chacun dans cette problématique des plus complexes : la victime, la famille, l'équipe enseignante, les pairs... 

    On va accompagner Shoya, en classe de CM2 au début de l'histoire. D'abord "Harceleur" de première, effrayé par le handicap de Shoko ; puis victime lui-même de harcèlement. Et enfin, il va partir à la découverte de Shoko, de sa surdité, de la langue des signes, de sa manière d'être et de vivre.

    A lire sans hésiter.

    Tu vas travailler en IME avec des enfants atteints de maladies rares ou avec des polyhandicaps...

    N'hésite pas à lire C'est pas du jeu de Kémil et ses amis 

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Kemil a 7 ans. Il est atteint d'une anomalie génétique rare, caractérisée par une épilepsie pharmaco-résistante et un lourd retard psychomoteur. Ses parents, Hakim et Sandra, découvrent le monde du handicap et créent en 2009 l'association Kemil et ses amis, qui est reconnue d'intérêt général. De nombreux autres membres adhèrent et les rejoignent. Ces familles échangent souvent, lors de rencontres organisées, sur les difficultés de la vie quotidienne que pose un enfant en situation de handicap. Et … elles le font dans la bonne humeur ! Ces parents, leurs enfants, ont eu la volonté de faire adapter des histoires vraies et de les partager avec vous. Ainsi est née la BD de Kemil et ses amis. Kemil, Ania, Cannelle, Chaïma, Corentin, Gaëtan, Kérenna, Quentin et Yanis et tous leurs amis vous souhaitent la bienvenue dans leur dimension. Par delà les difficultés, la vie reprend son cours.

     

    Cette BD nous apprend, entre autre :

    - Que la société n'est pas toujours tendre avec les familles confrontées au handicap. Autisme, syndrome de West, epilepsie, dysplasie pariéto-occipitale, leucodystrophie et maladies rares en tous genres, tous dans le même bateau.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Un chemin semé d’embûches quotidiennes, parfois (souvent ?) par ignorance ou méconnaissance. D'où l'intérêt de lire cette BD.

    Plusieurs histoires courtes (1 ou 2 pages). Très bon support pour travailler avec des enfants ou des jeunes, en sélectionnant des planches adaptées. Je pense notamment aux écoles qui organisent des journées d'échanges avec les IME ou accueillent des classes d'IME délocalisées.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    - L'association Kemil et ses amis a également tourné quelques vidéos à partir des histoires contenues dans le livre (Et toutes inspirées de faits réels)

    A propos de l'installation d'une balançoire adaptée dans un parc :

      

    A propos des journées folles qu'endurent les parents aidants :

    A propos de l'annonce du diagnostic :

    Tu côtoies une personne Autiste Asperger et tu te demandes pourquoi un tel diagnostic a été posé...

     

    Effectivement, le syndrome d'Asperger ne se lit pas sur le visage, et parfois passe relativement inaperçu pour l'entourage. (Ok, il/elle est un peu étrange/bizarre... mais autiste, quand même ! Non !) Difficile alors de comprendre de quoi il retourne.

    La différence Invisible de Julie Dachez et‎ Mademoiselle Caroline, vous emmène à la rencontre de Marguerite...

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d'elle-même et découvrir qu'elle est autiste Asperger. Sa vie va s'en trouver profondément modifiée.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    On entrevoit alors toutes les petites difficultés quotidiennes qui s'accumulent et surtout à quel point il serait simple de les effacer quelque peu... Comme par exemple, dans la planche ci-dessus : On voit bien l'ampleur prise par une hypersensibilité auditive dans un Open Space (Mais c'est tout à fait transférable à une salle de classe). On comprend la nécessité d'un lieu de travail calme ou, si ce n'est pas possible, d'autoriser le port de protections auditives (casque anti-bruit ou bouchons d'oreille).

    On voit Marguerite s'ouvrir au fil des pages, au fur et à mesure que le diagnostic prend forme, et qu'elle identifie ce qui "cloche" chez elle et comment compenser... Une belle histoire.

    Un enfant porteur de trisomie 21 va arriver dans ta vie et tu as peur...

    Fabien Toulmé a écrit pour toi : Ce n'est pas toi que j'attendais

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Dans la vie d'un couple, la naissance d'un enfant handicapé est un ouragan, une tempête. Quand sa petite fille naît porteuse d'une trisomie non dépistée, la vie de Fabien s'écroule. De la colère au rejet, de l'acceptation à l'amour, l'auteur raconte cette découverte de la différence. Un témoignage poignant qui mêle, avec délicatesse, émotion, douceur et humour.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Un livre dans lequel on suit essentiellement le papa de la petite Julia, née avec une trisomie 21. Un papa qui depuis toujours, est effrayé par la trisomie. Toujours cette peur du handicap, de la différence. Ironie du sort ce bébé qui arrive un jour, yeux bridés et nuque épaisse... On vit alors de l'intérieur le cheminement de ce papa qui au départ, n'ose même pas prendre sa fille dans ses bras. Rassurez-vous, ça ne durera pas...

    Tu en veux encore ?

    Quelques autres titres que je n'ai pas lus, je ne pourrai donc pas te donner mon avis, mais tu dois pouvoir trouver ça facilement ailleurs :

    Annie Sullivan & Helen Keller de Joseph Lamber : histoire d'une petite fille aveugle et sourde

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    Eloge de la faiblesse d'Eric Corbeyran,‎ Nicolas Tabarry et Alexandre Jollien : Un adulte handicapé qui nous parle de sa jeunesse passée en institut spécialisé

     

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    Super Sourde de Cece Bell : Une petite fille malentendante qui s’invente un personnage de super-héros : Supersourde.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    L'écorce des choses de Cécile Bidault : C est l'histoire d'une petite fille privée de sa voix.

     

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    Diagnostics de Diego Agrimbau et‎ Lucas Varela : la représentation de 9 troubles mentaux

     

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Mon truc en plus de Noël Lang et Rodrigo Garcia : Pablo a un truc en plus, ça s appelle un chromosome. 21.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

     

    Tombe Dans l'Oreille d'un Sourd d'Audrey Levitre et Grégory Mahieux : En tant qu'entendant, accueillir un enfant sourd profond.

    Lire des BD pour apprivoiser le Handicap. Même pas peur !

    Des BD à lire, des BD à offrir :

    • A l'enseignant d'un enfant extra-ordinaire (mieux que la boite de chocolat ou le bouquet de fleurs, non ?)
    • A la copine qui attend un bébé qui a un p'tit truc en plus,
    • Au collègue qui a la trouille de sa nouvelle affectation,
    • A ce jeune qui a l'impression d'être seul dans sa différence,
    • A cette cousine qui est la champione de la p'tite remarque désagréable par méconnaissance du handicap,
    • A tout le monde !

     

    Et vous ? Vous avez d'autres références à ajouter ?

      

    Pin It

    1 commentaire
  • Questionnement de départ
    Comment trouver du temps pour aider les élèves qui rencontrent de grandes difficultés dans l'apprentissage de la lecture sans pénaliser les autres ?

     

    Lecture : Aider TOUS les élèves à progresser

     

    Idée de base

    • Mettre en autonomie tous les élèves qui sont capables de l'être
    • Faire travailler les élèves les plus en difficulté en petits groupes, sur des compétences très précises, en présence d'un enseignant le plus souvent possible.

     

    Mon projet du moment
    Mettre en place des ateliers de lecture pour l'ensemble des élèves de CE1 et CE2 de mon école de rattachement. Différenciation et Co-intervention au programme. Les élèves seront répartis en groupes de besoins. Nous serons 3 enseignantes pour 2 classes avec en plus, parfois, si elle est dispo, la remplaçante rattachée à notre école.

     

    L’objectif
    Faire que tous les élèves puissent déchiffrer efficacement n'importe quel texte. 
    Ici, pas de travail sur la compréhension à proprement parler. On est vraiment dans la technique de lecture.

     

    ----------------------------------

    Préambule : Cibler les besoins de chaque élève

     

    J'ai évalué l'ensemble des élèves en lecture Fluence grâce au test ELFE

    Il a l'avantage d'être vite passé : 1 minute par élève.

    Et rien de très compliqué. On peut éventuellement demander de l'aide pour la passation au maître E, au remplaçant rattaché à l'école quand il est là, voire à un éventuel contrat civique ou autre.

    (Plus d'infos à ce sujet dans mon article "Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie" 

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    On peut alors situer chaque élève et le positionner dans les groupes suivants :

     

    ----------------------------------

     

    1. Pour les élèves autonomes face à la lecture

    (Dans le test ELFE : Percentile supérieur à 30 qui correspond au niveau nécessaire pour accéder à la compréhension des textes lus)

     

     

    Le but est de les faire lire le plus possible, pour gagner en assurance, en culture générale, en ouverture sur le monde... et leur transmettre le goût de lire (si ce n'est pas déjà fait)

    Ils travailleront en autonomie. Ça nous dégage du temps pour les élèves qui ont vraiment besoin de l'enseignant à leur côté pour avancer.

     

    Rallye Lecture

    La solution la plus facile, le Rallye Lecture en ligne : https://rallye-lecture.fr 

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Il suffit de choisir parmi les 12 000 questionnaires disponibles, ceux qui correspondent aux livres que vous voulez utiliser. Romans, albums, BD, documentaires...

    Ensuite les élèves lisent les livres qu'ils souhaitent parmi la sélection et répondent aux questionnaires en ligne. Ce sont des QCM, c'est donc vite fait. Même avec un ou deux ordinateurs dans la classe on peut s'en sortir. 

    Ensuite on a accès à des résultats très détaillés pour tout le monde. (Possibilité d'attribuer des prix...)

    On peut découvrir l'outil gratuitement puis l’inscription définitive est gratuite si on rédige quelques questionnaires ou si on parraine des collègues. Sinon l'inscription pour toute une année scolaire en illimité est de 11€ jusqu'à 15 élèves. (Ensuite 0.60€ par élève supplémentaire). 

    Si ça vous tente, voici mon identifiant de parrainage : Maitresseuh

     

    Ateliers Lire pour faire

    J'ai déjà abordé la question dans l'article "Aider les élèves qui n'ont pas d'intérêt pour la lecture : Lire pour faire"

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

    Le principe général sera le même, mais il faudra sélectionner les supports pour que l'activité puisse se faire en autonomie. Par exemple, Lire pour faire : 

    - de l'Origami (Pas si simple...)

    - des Labyrinthes

    - de la magie (Et présenter le tour à la classe après)

    - des illusions d'optique

    - des jeux de société (Règles)

    - du théâtre (A présenter à la classe ensuite)

    A ce sujet, je recommande vivement le livre Vite à lire et facile à jouer de Bruno Bonvalet et François Fontaine

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Ce sont 60 courtes saynètes inspirées des Histoires pressées de Bernard Friot. C'est exactement le genre de texte que les enfants peuvent mettre en scène seuls :

    • Saynètes très courtes (Toutes moins de 10 minutes, parfois beaucoup moins),
    • Sur le thème de l'école (Connu et maîtrisé des enfants)

    Il suffit d'amener le peu de matériel nécessaire, mais la plupart du temps, les élèves peuvent trouver ce qui leur faut eux-même dans la classe.

    Les étapes à prévoir : 

    1. Première lecture personnelle et silencieuse
    2. Echanges sur ce que chacun a compris, réponse aux questions de certains camarades (Laisser un dictionnaire à disposition pour les problèmes de vocabulaire)
    3. Répartition des rôles
    4. Lecture à table : Lecture à voix haute, chacun son rôle, mais en restant assis autour d'une table
    5. Mise en scène : Trouver et/ou installer le matériel nécessaire
    6. Répétitions avec puis sans textes

    Avec une liste à cocher à donner aux élèves pour leur indiquer la méthodologie, ça marche encore mieux ! En voici une à télécharger si vous le souhaitez :

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

    Télécharger « Affiche méthodo Préparer une pièce de théâtre.pdf »

     

     

    ----------------------------------

     

    2. Pour les élèves qui doivent gagner un peu en vitesse de lecture

    (Percentile aux alentours de 25, 30 ...)

     

     

    Généralement des élèves maîtrisant plutôt bien le décodage mais qui ont besoin de prendre confiance, de pratiquer la lecture... et qui sont capables de travailler en autonomie.

     

    Brain boxes

    Par groupes de 4/5 élèves maximum (Plus ils sont nombreux, moins ils passent de temps à lire)

     Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Le principe des Brain Box est toujours le même. Pas de règle compliquée à apprendre !

    • Une carte que l'on observe avant de la cacher,
    • On tire au sort avec le dé une question portant sur la carte. Bonne réponse ? On gagne la carte.
    • Tenter de répondre correctement au plus de questions possibles.

    On travaille tout un tas de choses essentielles en plus de la lecture : l'observation, la mémoire, la prise d'information

    Dans le cadre d'ateliers de lecture, la plus intéressante me parait être La BrainBox Animaux (Elle est en promo sur Amazon pour moins de 9€) Mais il en existe aussi sur les maths, les contes de fée, les inventions...

     

    Jeux pour lire vite

    En binômes

    On propose aux élèves de travailler sur un texte court de leur choix (Poème, Présentation d'un livre pour donner envie aux copains de le lire, très courte nouvelle, par exemple les histoires pressées ou les histoires minutes de Bernard Friot...)

    Ils peuvent en préparer la lecture pour leurs camarades des autres ateliers ou pour leur famille ou pour des élèves d'une autre classe...

    Pour s’entraîner, ils effectuent les jeux tirés du livre 140 jeux pour lire vite de Yak Rivais (J'ai retapé certains jeux sous formes de cartes facilement utilisables par les élèves : 1 jeu par carte).

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    2 enjeux : 

    1. Comprendre le jeu
    2. Utiliser le jeu pour améliorer sa lecture

     

     ----------------------------------

     

    3. Pour les élèves qui doivent travailler la fluence

    Élèves dont le percentile est inférieur à 20/25 mais qui maîtrisent globalement bien l'ensemble des sons

     

     

    Ils travaillent par groupes de niveau (Établis en fonction des scores du test ELFE) de 3 à 5 élèves grand maximum, sur des ateliers de Fluence. La présence de l'enseignant est préférable, au moins une fois sur deux.

    Un élève lit un texte, les autres écoutent, notent les erreurs/hésitations et chronomètrent.

    Les élèves passent à tour de rôle sur le même texte, qui sera relu à plusieurs reprises par chacun des élèves afin de tenter d'améliorer son score MCLM (Mots correctement lus à la minute)

    Tous les détails se trouvent dans cet article : Aider les élèves à lire plus vite. Lecture rapide, fluence et cie

     

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Si on doit parfois laisser certains de ces élèves en autonomie (car trop d'élèves et pas assez d'adultes) voici quelques idées :

    - Leur faire refaire des jeux déjà faits ensemble sur les textes travaillés (Avec les 140 jeux pour lire vite par exemple. Voir un peu plus haut)

    - Les mettre au centre d'écoute (Un poste ou lecteur mp3 ou téléphone ou ordinateur etc. avec un répartiteur audio et des casques). Dans l'idéal, pour écouter un enregistrement du texte travaillé. Ou bie un livre-CD.

    Bien rappeler aux enfants qu'ils doivent suivre la lecture du doigt (au moins au début). Si on fait l'enregistrement soi-même, ça permet d'adopter une lecture assez lente pour éviter que les élèves se perdent.

    Lecture : Aider TOUS les élèves à progresserLecture : Aider TOUS les élèves à progresser

     ----------------------------------

     

    4. Pour les élèves qui doivent travailler l'automatisation de la reconnaissance des syllabes et mots fréquents 

    (Des CE1 uniquement chez nous, de Percentile 5 environ, qui connaissent l'ensemble des sons mais dont le niveau est trop faible pour pouvoir commencer à travailler la fluence avec des textes)

    On travaille donc à l'échelle des mots ou des phrases avec les gammes de lecture. Plus d'infos dans l'article "Aider les élèves à automatiser leur lecture : Tables et gammes de lecture"

    Aider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carte

     

    Je leur propose aussi parfois la lecture de Virelangues, qui les obligent à relire plusieurs fois la même phrase pour la maîtriser parfaitement. Plus d'infos dans l'article "Mieux lire grâce aux virelangues"

     

    Aider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carte

     

     ----------------------------------

     

    5. Pour les élèves qui doivent travailler les sons complexes

     (Des CE1 uniquement chez nous, de Percentile 5 ou inférieur. Ils travailleront en alternance avec un enseignant et en autonomie (réinvestissement))

     

     

    Je commence par évaluer précisément leur connaissance des sons complexes, avec un outils très accessible et visuel pour qu'ils puissent se situer dans leurs apprentissages. On le complétera au fur et à mesure pour voir l'avancée de leurs connaissances. Plus d'infos dans l'article Aider les élèves à mesurer leurs progrès : comment ?

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser  Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Ensuite on trouve une manière de mémoriser les sons qu'on ne connait pas encore. En fonction de la méthode utilisée en classe et/ou du profil des élèves, ça peut être les alphasBoom je lis, la méthode en couleurs (Et l'arc-en-ciel des sons complexes de l'école du Bord du Monde) , ma méthode maison multisensorielle ...

    Et en parallèle, on fait des jeux pour automatiser la reconnaissance des sons :

     

    Uno des sons complexes

    Aider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carte 

    2 Jeux à télécharger gratuitement : 

    niveau 1 : in-on-oi-ou-ch-an-eau-au-en-ph

    niveau 2 : ill-ein-ien-oin-ion-ain-eu-oeu-gn-ai-ei-ez-ph

    Même principe que le Uno (Ou que le 8 Américain) mais avec des sons complexes à la place des chiffres.

    Précision importante : Si on veut vraiment travailler la mémorisation des sons complexes, il faut absolument que l'élève qui pose une carte dise tout fort ce qu'il y a écrit dessus.

    Si on veut travailler avec un approche multisensorielle, on peut également leur demander :

    • De tracer les lettres avec le doigt en même temps qu'ils prononcent le son
    • Ou de faire le geste Borel Maisonny associé,
    • Ou de citer la couleur associée dans la méthode en couleur, par exemple "ON marron" 

     

    Jeux de familles de sons

    Le principe est le même que pour le jeu de 7 familles. L'avantage est que les enfants connaissent généralement déjà la règle et le démarrage est donc plus rapide. 

    Si on veut le fabriquer soi-même :

    Chez La Petite Souris : 35 familles au choix allant des sons simples jusqu'aux sons les plus complexes. Super facile pour adapter le jeu au niveau des élèves. 1 famille par son, quelque soit la graphie.

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Chez Pontt (Partage Orthophonie Neuropsychologie Théories Thérapies) : 3 jeux bien étudiés (Lire le descriptif associé), 1 graphie par famille

    - son [è]
    - sons complexes 1
    - sons complexes 2

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Et enfin, chez Lire Ecrire Compter : Les classiques 7 familles associé à la méthode en couleur (Chaque son est associé à une couleur : le AN/AM/EN/EM en orANge, le O/AU/EAU en jAUne etc) Toutes les graphie du son sont dans la même famille

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Si on veut l'acheter tout fait :

    Moi j'utilise les jeux Graphies Folies (Toutes les graphies d'un son dans la même famille)

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Graphies folies 1 travaille les graphies ail, ouil, eil, euil et ill. 
    Graphies folies 2 travaille les graphies ain, ian, ien, oin et ion.

    On les trouve chez Mot à Mot, Hop Toys ou Pirouette (Réduction pour l'achat des 2 jeux)

     

     Jeux "à la Dobble"

     

    Vous connaissez le célèbre jeu Dobble ? Le principe est simple : Il s'agit de trouver le symbole (ou ici le mot) commun entre deux cartes. Il existe 5 mini-jeux aux règles très différentes, je vous laisse explorer ça dans la règle officielle.

    Si on veut fabriquer les cartes soi-même, avec les mots que l'on veut, on trouve un générateur de cartes de Doblle sur ce site : www.arthy.org/doubble (Il en existait un plus chouette avant mais qui a malheureusement fermé)

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Si on n'a des heures devant soi pour Créer/Imprimer/Plastifier/Découper il existe des jeux très bien faits et prêt à l'emploi : Les jeux Tam Tam des éditions Abludis

    • CP Niveau 2 : Les premiers sons complexes : ou in oi on eau ei/ai an/en ch et valeurs du g
    • CE1 Niveau 1 : Les sons complexes un peu plus complexes : Les mêmes que ci dessus + ph am ein/ain ien et valeurs du g et du s

     

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser  Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

     

    L'as des sons

    C'est toute une série de petits jeux de cartes des Editions Passe-Temps ciblant des difficultés particulières. Ici, nous jouerons avec "l'as des Sons"  (ai, an, au, eau, en, eu, in, oi, on, ou) et "l'as des sons complexes"  (aille, ain, an, et, eur, ille, oin, ouille).

    Mais il y en a d'autres pour travailler sur les doubles consonnes, les syllabes inversées, les confusions de sons etc.

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

    Le principe : Des cartes avec des mots dont certains sons sont surlignés. Il s'agit de se défausser de ses cartes en respectant la consigne suivante :

    • Lire le mot présenté sur la dernière carte retournée (Pour commencer, les élèves les plus en difficulté peuvent lire juste les syllabes, les meilleurs lecteurs les mots entiers) 
    • La recouvrir avec une carte comportant au moins un son commun avec elle.

    On les trouve chez Mot à MotHop Toys ou Pirouette

    Si vous voulez fabriquer votre propre jeu, on trouve un générateur ici

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

     

    Jungle Speed de lecture

    Ateliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresserAteliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresserAteliers lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

    On peut utiliser celui de Zedra (Maitresse E elle aussi). Il permet de travailler les sons suivants : ou ch eau an on oi oeu valeurs du s

    Sinon, on peut en fabriquer un maison en s'inspirant de son travail. C'est assez simple.

     

      ----------------------------------

     

     Idées pour mixer les groupes

     

     

    Lecture répétée

    Le principe est simple : On met les élèves en binômes :

    1 élève en difficulté face à la lecture avec 1 bon lecteur.

    - Le bon lecteur lit la première phrase

    - Son camarade lit cette phrase à son tour, en suivant les mots du doigt (très important).

    - On passe à la seconde phrase et ainsi de suite

    Plus de détails dans un document venant de l'académie de Strasbourg qui relate une expérience avec des collégiens dyslexiques : Un entraînement à la Fluence : La lecture répétée

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

    L'idée vient du livre Dyslexie et bonheur de la langue : 235 exercices pour trouver ou retrouver l'enchantement du langage de Françoise ESTIENNE

    Ateliers de lecture à la carte : Aider TOUS les élèves à progresser

     

     

    On peut aussi s'inspirer de la "Lecture à l'autre" des 5 au quotidien. Des infos et des affichages du côté des Crapouilleries

    Aider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carteAider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carteAider TOUS les élèves à progresser en lecture : Ateliers à la carte

     

     

    Et vous ? Vous avez d'autres idées d'ateliers de lecture ?

     

     

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Pour les élèves qui maîtrisent pratiquement tous les sons mais qui lisent encore lentement :

    Jeunes lecteurs, élèves rencontrant des difficultés en lecture, dyslexiques... et même pour ceux qui n'aiment pas du tout lire !

     

    Mieux lire grâce aux Virelangues

     

    Pourquoi lire des virelangues ?

     

    Lire des Virelangues c'est : Lire, hésiter, recommencer, relire, bafouiller, recommencer, re-relire, y arriver, jubiler !

    C'est un peu ça apprendre à lire finalement, non ?

    Les avantages de la lecture de virelangues :

    • C'est amusant, et donc motivant.
    • C'est un véritable défi, et donc doublement motivant.
    • On travaille l'automatisation et la fluidité de la lecture car pour y arriver, il faut lire et relire plusieurs fois. 
    • On comprend que pour bien lire, il faut persévérer et s’entraîner

     

    ----------------------

     

    Des jeux à faire avec les virelangues

     

    Pour les jeux qui vont suivre, il vous faut des cartes avec un virelangue inscrit sur chaque carte (Voir références plus bas)

    Chacun son tour

    • On tire une carte
    • Le premier joueur essaye de la lire.
    • S'il réussit, il garde la carte et en pioche une nouvelle
    • S'il ne réussit pas, il passe la carte à son voisin de gauche qui essaye de la lire à son tour. 
    • S'il réussit, il garde la carte et en pioche une nouvelle
    • S'il ne réussit pas, il passe la carte à son voisin de gauche qui essaye de la lire à son tour. 
    • Etc

    Le joueur qui a le plus de cartes en fin de partie a gagné. Ou mieux : On minute la durée du jeu (Avec un sablier par exemple) et le but sera de battre son propre score a la prochaine partie.

    Mieux lire grâce aux VirelanguesMieux lire grâce aux Virelangues Mieux lire grâce aux Virelangues

    1-2-2-4

    Laisser les enfants lire les cartes dans leur tête et se préparer.

    Quand ils sont prêts, à tour de rôle, chaque joueur :

    • Lit son virelangue lentement. S’il réussit, il gagne 1 point (et peut tenter la lecture rapide)
    • Lit son virelangue rapidement. S’il réussit, il gagne 2 points (et peut tenter l'exercice de mémorisation)
    • Prononce son virelangue lentement, sans la carte. S’il réussit, il gagne 2 points (et peut tenter la lecture rapide)
    • Prononce son virelangue rapidement, sans la carte. S’il réussit, il gagne 4 points 

    (Activité inspirée du livre 100% FLE : Phonétique essentielle du français de Delphine Ripaud et Chanèze Kamoun)

     

    ----------------------

     

     Où trouver des vire-langues

     

    Chez Dessine-moi une histoire

    De biens jolies cartes illustrées avec des virelangues assez simples puisque utilisables dès la maternelle à l’oral

    Mieux lire grâce aux Virelangues

     

    Chez Bruce Demaugé

    Plus de 130 cartes avec des virelangues allant des plus simples au plus difficiles. Utilisables jusqu'en cycle 3

    Mieux lire grâce aux Virelangues

    Dans un livre

    Dix dodus dindons et quatre coqs coquets : Le trésor des virelangues de Jean-Hugues Malineau illustré par Pef 

    Mieux lire grâce aux Virelangues

     

    L'avantage : Les Virelangues classés par lettres, qui permettent de travailler sur un son spécifique. Par exemple pour les élèves qui confondent b et d

    Mieux lire grâce aux Virelangues

     

     Et vous ? Vous jouez aussi avec les virelangues ?

     

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Vous voyez cet élève (TDAH ou non) qui n'écoute pas, ne sait jamais où on en est, ne participe pas (parce qu'il ne suit pas), semble (ou est) ailleurs (mais où ???), rêve, se liquéfie sur son bureau voir s'endort les yeux ouverts (ou fermés) ... 

    Et vous pendant ce temps là, vous essayez de corriger un exercice, de passer une consigne ou d'expliquer une notion un peu compliquée...

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases collectives

    Et si cet élève en question percevait mal les signaux oraux ?

    Pas qu'il soit sourd ou même malentendant (même si on peut se poser la question), mais plutôt que la voie auditive soit peu efficace. Il est alors utile de s'appuyer sur d'autres voies (Kinesthésiques, visuelles...), et c'est là, encore une fois, qu'une approche multisensorielle prend tout son sens.

    Ci-dessous, un extrait sur Hyporéactivité auditive, tiré de l'excellent livre "Favoriser l'attention par des stratégies sensorielles" de Sonya Côté aux éditions Chenelière 

     

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    Rester en alerte en utilisant son corps

     

    Le premier exemple sur lequel je sois tombé et qui m'a vraiment marquée : Un enseignant travaillant sur les notions d'horizontalité et de verticalité :

     

    Pour aider les élèves qui ont la bougeotte

     

    Quelques autres exemples : 

    En lecture

    - Pour expliquer le o ouvert et le o fermé, utiliser la petite histoire de Monsieur O dans les Alphas, et mimer en même temps. (Souffler, faire la bulle avec ses doigts, la faire s'élever, claquer dans ses mains pour la faire éclater, baisser les bras en faisant ooooh....)

    - Pour travailler sur les confusions visuelles b/d/p/q u/n etc. : écrire la lettre concernée sur une ardoise et faire tourner l'ardoise en fonction du son qu'on entend.

    - Pour mémoriser les correspondances lettres/sons : faire un signe en même temps qu'on prononce les sons (Méthode Borel Maisonny) :

    En écriture

    Effectuer les tracés demandés avec son doigt dans l'espace ou sur sa table ; ou utiliser le huit de l'alphabet : 

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    En maths

    - Montrer avec ses doigts les chiffres nommés

    - En résolution de problème : montrer le signe de l'opération à utiliser ou des signes correspondant aux actions effectuées (Ajouter, partager, distribuer...)

    - En calcul mental, utiliser ses doigts, une idée sympa ci-dessous :

    En géométrie

    Pour intégrer le vocabulaire de base (Droite, Segment, Parallèles, Perpendiculaires, Formes géométriques...), lui associer une gestuelle :

     

     

     Associer le visuel à l'auditif

     

    Pour voir ce qu'on entend... et entendre ce qu'on voit. Essayer, autant que possible de toujours doubler l'information.

    On peut utiliser :

    - Des posters, des affiches (A la manière des leçons de chose d'antan)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives  Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    - Des photos ou vidéo projetées (Pour ceux qui ont la chance d'être équipés, sinon on trouve des mini vidéoprojecteurs dans les 50 €)

    - Ou alors, on sort ses craies et on s'inspire des tableaux que l'on peut admirer dans les classes Steiner/Waldorf

    Aider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentréeAider les enseignants à retourner en classe : 10 fournitures scolaires pour égayer la rentrée

     - De vrais objets : Une maquette de volcan ou une mappemonde et son soleil-lampe-de-poche pour la leçon de sciences, les objets évoqués dans le problème de maths (avec ensuite possibilité de manipulation pour les élèves qui en auront besoin), les marionnettes des personnages du conte lu (On trouve plein de lots dans les 5 € sur Amazon) etc.

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

     

     

     

    Amplifier le stimuli auditif

     

    Pour certains élèves, le son de la voix humaine n'est pas toujours d'une intensité suffisante pour susciter une réaction chez eux. Une solution peut-être de la multiplier en faisant intervenir les camarades :

    - Répéter, répondre ou réciter tous ensemble (Oui, je sais une technique vieille comme le monde mais qu'on utilise de moins en moins)

    Ça "réveille" et ça rend les enfants actifs. Bénéfique pour tous.

    Et les élèves moins à l'aise peuvent se raccrocher à la voix des autres

     

     

    Une méthode qui allie un peu tout ça : Le Whole Brain Teaching

     

    Le Whole Brain Teaching (Enseignement au cerveau tout entier) c'est une méthode qui nous vient des Etats-Unis. De Chris Biffle plus exactement. Il est l'auteur du livre Whole Brain Teaching for Challenging Kids (malheureusement non traduit pour le moment)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    On trouve aussi plein d'infos sur le Whole Brain Teaching sur le site www.wholebrainteaching.com (en anglais également)

    Mais on trouve aussi des articles en français à ce sujet sur le blog de la classe de Mallory ou celui de l'Univers de ma classe

    Whole Brain Teaching Français

    Ce qui me semble pertinent pour notre thématique du jour :

     

    - le "Class? Yes!" ou "Classe ? Oui !"
    Pour attirer l'attention de la classe entière quand on veut passer une consigne, une information importante, commencer une leçon...
    L'enseignant dit "Classe" et les élèves doivent arrêter ce qu'ils font et répondre "oui" en le regardant. Ils doivent dire "oui" de la même manière que celle utilisée par l'enseignant pour dire "classe" (Changer régulièrement pour maintenir leur intérêt : répétitions, timbre de la voix...)
    (Un exemple à 1min42 de la vidéo ci-dessous) 

     

    - le "Teach - Okay" ou "Expliquez ! Ok !"
    On utilise cette technique lorsque l'on souhaite que les élèves mémorisent une notion, une méthode... Lorsque l'enseignant dit "Expliquez !", les élèves répondent "Ok" et se mettent par paires. Un élève reformule alors ce que l'enseignant vient d'expliquer à son camarade, en utilisant les mêmes gestes que lui.
    Ceci colle tout à fait à la théorie suivante :

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

    (Un exemple à 1min21 de la vidéo ci-dessous) 

    - le "Switch" ou "Echangez"
    Il fonctionne avec le "Teach-Okay". On peut annoncer "Echangez", les enfants répondent "OK" et échangent alors leurs rôles : celui qui expliquait écoute et vice-versa. 

     

    - le "Mirror" ou "Miroir"
    Lorsque l'enseignant dit "Miroir", les élèves répètent "Miroir" et imitent les gestes de celui-ci. (Ce qui sous-entend que l'enseignant a prévu d'utiliser une certaine gestuelle pendant sa leçon.)

     

    - La variante "Mirror Words" ou "Mots miroirs"
    Là, les élèves imitent les gestes mais aussi les paroles de l'enseignant. Utile pour tout ce qui est à connaître par cœur : définitions, règles...

     

    - Souffler la réponse
    On demande aux élèves de souffler systématiquement dans leurs mains avant de donner une réponse (à voix haute, tous ensemble). Ça évite les réponses qui fusent et qui empêche les moins rapides de réfléchir.  (Un exemple à la 51ème seconde de la vidéo ci-dessous) 

     

    Une vidéo pour se rendre compte de ce que ça donne (en Anglais, désolée, je n'ai rien trouvé en français)

     

    Enfin, le plus simple (et peut-être trop évident ?) :

    Eviter les phases orales collectives trop longues

     

    Tout le monde s'endort, comme vous dans certaines animations pédagogiques ;) Mieux vaut essayer de faire court, bref et précis. Ou alors scinder son intervention en plusieurs parties entrecoupées d'autres activités.

    On peut s'auto-limiter avec un sablier géant de 10 ou 15 minutes (Et ça permet aux enfants de se rendre compte que pendant ce temps défini, on écoute, on se concentre)

    Aider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectivesAider les élèves qui "décrochent" pendant les phases orales collectives

     

     

     Et vous ? Vous faites comment pour capter tout le monde ?

     

    Pin It

    16 commentaires